Question écrite don de plaquettes

Publié le par Christian Vanneste

    Suite à un courrier de l'Association de Laurette FUGAIN, j'avais rencontré un professeur de ma circonscription qui, avec sa classe, lutte pour sensibiliser le grand public au problème de l'insuffisance des dons de plaquettes en France, j'ai donc posé une question écrite au Gouvernement sur ce problème important. Voici la réponse publiée au JO.

 

M. Christian Vanneste souhaite attirer l'attention de M. le ministre de la santé et des solidarités sur le grave problème que représente la leucémie, maladie qui touche en France plus de cinq mille nouveaux cas par an. La médecine cherche désespérément des donneurs de plaquettes et de moelle osseuse afin de permettre une possible rémission de la maladie. Malheureusement, les donneurs sont trop rares. C'est pourquoi il apparaît logique et souhaitable d'abaisser l'âge légal du donneur de plaquettes de dix-huit à seize ans, la jeunesse étant particulièrement sensible à cette situation. Ainsi, il lui demande si le Gouvernement peut préciser les modalités possibles dans ce domaine et faire connaître son assentiment sur le lancement d'une véritable campagne nationale d'information sur les dons de plaquettes.
Texte de la REPONSE : Le don de sang et le don de plaquettes sont régis par des dispositions législatives (art. L. 1221-1 et suivants du code de santé publique). L'article L. 1221-5 interdit le prélèvement de sang ou de ses composés en vue d'un usage thérapeutique pour autrui chez les personnes mineures. La dérogation prévue lors de la révision des lois de bioéthique (L. 2004-800, art. 8-2) entre dans le cadre des dons de cellules souches mononucléées réalisés après une éventuelle greffe de moelle osseuse allogénique. Il s'agit de dons dirigés en faveur d'un frère ou d'une soeur et en aucun cas de dons anonymes, tels que ceux réalisés dans le cadre de gestes de solidarité plus généraux. Toutefois, la directive européenne 2004/33/CE a prévu d'abaisser l'âge des donneurs à dix-sept ans. La France se met donc en conformité avec cette directive dont la transposition est actuellement en cours. Elle sera mise en oeuvre par une décision du directeur général de l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSPS) et figurera dans les bonnes pratiques transfusionnelles. L'organisation des campagnes d'information, tant régionales que nationales, en faveur du don de sang et de plaquettes, relève de l'établissement français du sang. L'Agence de la biomédecine, quant à elle, est responsable des campagnes de promotion du don de moelle osseuse, en éventuelle collaboration avec l'établissement français du sang. Le ministre de la santé et des solidarités s'attache particulièrement à toucher les adultes jeunes afin de les sensibiliser à ces dons qui représentent effectivement un acte citoyen de solidarité.

 

C'est donc avec grand plaisir que je vois que les choses évoluent et que les jeunes vont donc pouvoir participer à ce geste citoyen!

 

Publié dans France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

CQFD 10/04/2006 11:50

Lisez www.leperroquetlibéré.com : nouvelles hallucinantes de la gestion homosexuelle de Paris par une équipe homosexuelle aux ordres des homosexuels subventionnés par ...vous et moi.

n°3 a raison 08/03/2006 07:20

Moi je trouve meprisable que vanneste fasse sa pub avec les plaquettes. Quand tu vois son discours il me fait peur.

charly 07/03/2006 23:15

 
eh commentaire n°3 faut arrêter là!
T'es complètement obsédé... Je trouve ça assez honteux de mettre ce genre de post sous un article consacré aux dons de plaquettes: félicitation!
pfff.... t'es vraiment méprisable
 
 

CQFD 07/03/2006 22:39

VANNESTE A ETE INJUSTEMENT CONDAMNE ET SA TRONCHE EST
CELLE D'UN HOMME PLUS HONNETE QUE VOUS !!!!!!!!!!!!!!!

quelle tronche 07/03/2006 21:09