Les moments de crise produisent un redoublement de vie chez les hommes

Publié le par Christian Vanneste

Le Paradoxe est souvent la clef des processus historiques. L'explication en est simple. A la succession mécanique des causes et des effets propre à une conception marxiste doit s'imposer l'idée de TOYNBEE : l'histoire est faite de défis et de réponses, parce que les hommes ne sont pas des choses mais des consciences plus ou moins lucides et des volontés plus ou moins tendues.


La crise OGM du Groupe UMP, en grande partie d'ailleurs surévaluée par les journalistes jamais avares d'antiparlementarisme, peut être bénéfique en renforçant par réaction la cohésion du groupe, comme on l'a vu lors des Questions d'actualité d'hier après-midi [Jean-François COPE a été ovationné].


Mardi, lors de l'examen du texte dans l'hémicycle, une première motion de procédure socialiste, « l'exception d'irrecevabilité », est repoussée par la majorité. La seconde, communiste, « la question préalable », passe à une voix près. De nombreux députés UMP travaillant en Commission : Lois, Affaires sociales. Je participe moi-même (cf article de 20 Minutes) à la réunion de la Mission d'information sur les Lois mémorielles sous la présidence de Bernard ACCOYER avec les auditions de Serge et Beate KLARSFELD puis de Denis TILLINAC. D'habitude, le Groupe UMP rameute ses troupes lorsque un vote est jugé difficile. Il ne l'a pas fait, tout simplement parce qu'il y avait plus de députés UMP dans l'hémicycle que de députés de l'opposition. Simplement chacun de ceux-ci avait un pouvoir ce qui n'était pas le cas de ceux-ci. Simple péripétie donc, mais si les couplages des votes n'étaient pas faits, c'est que beaucoup de parlementaires n'étaient sans doute pas très motivés...


Cet incident a manifestement redonné de l'énergie au groupe . Mais cette manoeuvre tactique de l'opposition a surtout eu le fâcheux résultat d'empêcher le débat sur le fond, c'est-à-dire le vrai travail parlementaire. Pour la dignité de la vie démocratique, j'aurai préféré voter contre le texte après une libre discussion que d'être associé si peu que ce soit à ce jeu qui n'est pas digne du Parlement. Mais cette préoccupation est sans doute inconnue des socialistes.



NB/ Le titre de cet article, vous l'aurez sans doute reconnu, est tiré des Mémoires d'Outre-Tombe de Chateaubriand.

Commenter cet article

decaudain jules 16/05/2008 23:42

je viens de voir plusieurs videos de vous, je voudrais comprendre, pourquoi etes vous homophobes? pourquoi de telles insultes?pourquoi une telle haine?aujourd' hui c'est la journee nationale contre l' homophobie (17 mai) alors montrez que vs etes un minimum intelligent vis a vis des homsexuels juste un mot pour dire, que vous reconnaiser que nous sommes ni plus ni moin que des hommes, ayant le droit de vivre comme les autres...

Louis Cypher 15/05/2008 15:12

Tss tss tss tsst.Les journalistes ont malheureusement raison : voilà encore un bel exemple du gâchis engendré par l'absenteisme parlementaire. Etre absent lors du vote d'une loi (importante, mince !!) est une faute.Et voilà le député qui nous sort le descriptif de "petits arrangements entres amis", compte d'apothicaires des présents et des voix, et qui justifie par là une situation pourrie jusqu'à l'os, qui frôle le mépris complet de la démocratie. De qui se moque t'on ???? Le rôle d'un député, bordel, c'est quand même bien de rédiger, lire, débattre et voter des lois !! Pas de se morfondre entre copains dans des commissions aussi nombreuses qu'inutiles !Quant au président du groupe UMP... à quoi sert-il ? quelle responsabilité !!! Avant de vouloir donner des leçons de morale (assumer ses erreurs) au secteur privé, qu'il assume son ridicule et pathétique échec : démission !Quant aux débats parlementaires... je crois que le massacre législatif et les pathétiques et misérables débats des 5 dernières années ne sont pas à imputer aux socialistes..mais bien au groupe UMP et à sa clique. Et ça en est fier, tiens !

Aristote 15/05/2008 11:45

Monsieur le Député,Jean-François Copé a été ovationné par les députés hier. Soit. J'observe simplement que votre collègue exerce pas moins de 5 fonctions ou mandats différents :1. Député.2. Maire de Meaux3. Président du groupe UMP à l'Assemblée Nationale.4. Président de la Commission de réforme du service public de l'audiovisuel.5. Avocat au cabinet Gide, Loyrettes, Nouel.Jean-François Copé est certainement un individu plein de qualités, mais ce n'est qu'un être humain. J'aimerais savoir comment on peut exercer, en les faisant bien, des activités aussi diverses. Je suis professeur agrégé, en fonction à l'Université : je n'ai qu'une profession et qu'une activité. Cela m'occupe déjà beaucoup.