Vanneste : victoire de la démocratie (UMP)

Publié le par Christian Vanneste

Mes amis UMP de La Droite Libre (courant fondé par Rachid KACI, conseiller exécutif de l’UMP, conseiller technique à la diversité et la politique de la ville du Président de la République) ont écrit sur leur site un très sympathique article sur mon affaire.


Je vous rappelle que La Droite Libre défend :
-Les valeurs de droite au sein de l’UMP,
-Un libéralisme assumé tant sur le plan philosophique qu’ économique,
-La défense de l’Etat de Droit et des valeurs républicaines avec au premier rang d’ entre elles la laicité et la méritocratie,
-La décentralisation des territoires voire le régionalisme,
-La promotion d’une écologie libre fondée sur l’éthique de responsabilité et utilisant au mieux les mécanismes de l’économie de marché,
-Une Europe libérale basée sur la subsidiarité où l’Union européenne, forte de sa diversité, tourne le dos à l’édification d’un super-état bureaucratique et ne s’occupe que des dossiers que les Nations ne peuvent traiter seules.


A lire en entier en cliquant ici.


L’acquittement de Christian Vanneste par la justice, du nom de ce député UMP mis en examen à cause de ses propos controversés sur l’homosexualité, constitue une victoire éclatante pour la démocratie dans notre pays. Cette victoire du bon sens sur l’obscurantisme s’avère d’autant plus salutaire que la liberté d’expression, depuis plusieurs années déjà, est devenue la cible de lobbys communautaires qui cherchent à déconstruire le pacte républicain pour lui substituer une concurrence effrénée des singularismes (…).

Le paradoxe de cette loi contre l’homophobie est saisissant : prenant prétexte d’un fait divers inventé de toute pièces, elle remet en cause le principe de l’égalité de tous devant la loi, introduisant un facteur aggravant fondé sur le profil de la victime qui préjugerait de l’intention de l’auteur. Le rôle des médias, particulièrement prompts à s’émouvoir sans mesurer les conséquences de leur compassion à direction unique, est révélateur d’une obscure porosité entre salles de rédaction parisiennes et lobbys homosexuels, ces groupes de pressions reprenant les méthodes d’intimidation, de menaces, d’harcèlements dignes des groupuscules trotskystes dont ils sont parfois issus. (…)

Le blanchiment de Christian Vanneste par la justice constitue un motif d’espérance. Le bon sens et la raison ont prévalu sur l’hystérie des lobbys homosexuels dont l’activisme militant et le fanatisme menacent notre régime de libertés. Cependant, cette victoire ne doit pas nous dissimuler l’ampleur de la crise morale traversant l’Occident, et l’impuissance démographique engendrée par une mauvaise compréhension de la sexualité.

Après le travail de mort des déconstructivistes de la sexualité, l’urgence s’impose pour reconstruire une sexualité positive fondée sur l’amour, le respect et la construction d’un projet de vie. Ce long combat ne peut être le produit d’une législation, mais le fruit d’une patiente pédagogie auprès de nos concitoyens martyrisés par la dictature du plaisir. Défrichant les terres de l’ignorance que la barbarie révolutionnaire nous a léguées, nous devons oeuvrer à la renaissance d’une sexualité positive grâce à la sensibilisation des coeurs et des esprits.

Commenter cet article

seb 17/11/2008 19:26

Je vous rappelle que La Droite Libre défend :
-Les valeurs de droite au sein de l’UMP
**Les "valeurs de droite" ont beaucoup évolué au cours des siècles. Quels sont ces "valeurs" ? Celles "traditionnelles" de la "droite" ? Celles qui lui viennent de "post 1968" ? Quelle est cette "droite" ? La "droite" gaulliste ? La "droite" bonapartiste ? La "droite" monarchiste? La "droite" maurassienne ? La "droite" PPE ? La "droite" catho ? Ect.
-Un libéralisme assumé tant sur le plan philosophique qu’ économique,
**Libéralisme oui...Mais "assumé" alors là, je ne suis pas d'accord. Où alors il faudrait savoir ce qu'on entend par "libéralisme". Parce que si l'on se réfère aux propos tenus par le candidat de l'UMP à la présidentielle...Il s'agissait de mettre moins d'Etat...Et désormais c'est "l'Etat partout" ! S'agit il d'un "libéralisme" américain ? D'un "libéralisme" étatique : le marché fait des choses, l'Etat régule ? D'un "libéralisme" suédois ? Fait on du Colbert ? Du Keynes ? Du Schumpeter ? Ou bien suit on les "Papes" de la finances ?
-La défense de l’Etat de Droit et des valeurs républicaines avec au premier rang d’ entre elles la laicité et la méritocratie,
**Défense de l'Etat de Droit ? En créant des lois "anticonstitutionnelles" comme en 2004 ? En légiférant dans la "passion" la "médiocrité" et la "fuite en avant" dixit...Ubu Loi, ouvrage récent qui donne aux citoyens l'impression que les parlementaires n'ont pas conscience que leur vote a des conséquences sur des millions de Français !
La méritocratie ? Mme Moreno, perdante des élections, se retrouve...Au Gouvernement ! Quelle méritocratie ! Le pays envoie un "message" au Président lors des élections communales : PAS DE MINISTRES PENDANT CES ELECTIONS. Message reçu 5/5 : tous les Ministres, ou presque, se présentent !
La "laicité" ? Oui...Mais quelle "laicité" ? Celle de 1905...Ou cette fameuse "laicité positive"...Qui ressemble bien à une sorte de "concordat" à la bonaparte ?
Et défend t on la "laicité" en permettant aux femmes musulmanes de choisir le sexe de leur médecin ? En privilégiant dans les cantines un "distingo" entre les élèves, fondé sur leurs hypothétiques croyances religieuses ?
-La décentralisation des territoires voire le régionalisme,
**le "régionalisme" s'oppose à "la France est une et indivisible". Contradiction avec le point précédent ! La France n'est pas un Etat fédéral...Et les Français aiment leur pays comme il est : UNI. Merci de cesser de vouloir faire un retour vers le féodalisme !
-La promotion d’une écologie libre fondée sur l’éthique de responsabilité et utilisant au mieux les mécanismes de l’économie de marché,
**Les parlementaires UMP ont voté un amendement portant une taxe de transport sur les...Vélos ! Sur, les vélos sont hyper polluants ! L'Assemblée Nationale actuelle a des sommes astronomiques pour ce qui est de l'éclairage et du chauffage ! Et les élus...Viennent le plus souvent en voiture...N'utilisant, dès lors ni le covoiturage, ni le vélo, ni le métro, ni les autres "transports" moins polluants. Et je ne parle pas de Monsieur Estrosi...Qui pour participer à l'anniversaire du Président...A non seulement dépenser une somme astronomique...Mais qui plus est, a pris un avion privé pour un aller retour, et donc à consommer beaucoup de CO2 !
En 1789, il était écrit : "ne demande à d'autres ce que tu n'aimerais pas qu'on te demande". Les élus oublieraient ils qu'ils ont un...Devoir d'exemplarité ?
Ex : Louis XVI et Marie Antoinette mettent dans leurs cheveux des pommes de terre (alors considérées comme le mal en personne...Car venant de la terre, donc de l'Enfer) La Cour...Imite "leurs majestés"...Les "bourgeois" suivent...Le "menu peuple" de manière plus méfiante, tentera néanmoins l'espérience.
Ex : Napoléon Bonaparte va poser son argent à la toute récente "Banque de France. Raisonnement normal : si le "Consul" a confiance...Nous devons aussi pouvoir avoir confiance. Le lendemain...Une queue se forme pour mettre les économies de coté !
Ex : Le Général De Gaulle a installé un compteur à l'Elysée pour mesurer ce qu'il coute à la France. Puisque le Général fait des efforts...Et qu'ils nous en demandent...Nous l'acceptons...Car il montre, par son ex, que tout le monde fait des sacrifices pour le pays.
Ex contraire : le Président Sarkozy s'augmente de 173% ! Le pays est en crise. Les "caisses" sont "vides" de manière transitoire, semble t il ! Comment faire confiance, dans ce cas ? 
-Une Europe libérale basée sur la subsidiarité où l’Union européenne, forte de sa diversité, tourne le dos à l’édification d’un super-état bureaucratique et ne s’occupe que des dossiers que les Nations ne peuvent traiter seules.
**Le traité dit de Lisbonne instaure un Etat fédéral (dixit Monsieur Lamassoure sur le site "le taurillon")...Et surtout il reprend (dixit Monsieur Foyer, ancien Ministre de la Justice, au temps du Général, dans la préface de l'ouvrage "traité simplifié" : la Constitution forcée") 99,9% du TCE rejeté par les Français en 2005.
On ne s'apesantira pas sur le peu de "moralité" qu'il y a à contredire la volonté souveraine du Peuple qu'on est censé représenter ! Ni sur le peu de soin des élus UMP (mais tous en général) à LIRE le "pavé" (il n'y a pas d'autre mot) du traité dit de Lisbonne, qui dès lors est en contradiction avec les engagements de l'UMP : un traité concernant les aspects "institutionnels" qui "n'ont pas fait polémique" pendant la "campagne référendaire" de 2005. Un traité "simplifié", "court" ! 3000 pages ! Sans parler des "références" aux autres traités !
Quant à la "subsidiarité" ce ne sont pas les "élus" démocratiquement élus qui peuvent déterminer si elle s'exerce bien...Mais les Institutions européennes, qui, normal...Considèrent qu'elles sont dans tous les domaines plus compétentes que les Institutions nationales !Rajoutons à tout cela que ce qui "menace notre régime de libertés" ce ne sont pas ni "l'activisme" ni le "fanatisme" de certaines organisations, quelles quelles soient...C'est avant tout (disons le) la lâcheté des représentants du Peuple...Qui aiment apparemment "flatter" les individualismes, les communautés...Au lieu de se rappeler que la "France" n'en reconnait qu'une : le Peuple Français. Cela procède de la même "faiblesse" que celle des Démocraties à l'égard des régimes totalitaires, dans les années 1930. Tous nos historiens, nos sociologues, etc. Sont d'accords pour dire que si la France avait réagi, pour dénoncer le réarmement allemand...Hitler aurait renoncé (au moins temporairement) à mettre en oeuvre son plan machiavelique (et le terme est encore trop faible, car Machiavel avait l'esprit politicien...Mais ce n'était pas un monstre) Au lieu de cela...On a "attendu", on a "parlementé", etc. Ce ne sont pas les régimes totalitaires qui ont fait bonne presse...Ce sont les Démocraties qui ont eu un "lâche soulagement". On sait ce qui va arriver, on le voit arriver...Mais on ne fait rien. Jusqu'à ce qu'il soit trop tard. On peut dire la même chose, pendant la Révolution française. On accuse Robespierre et autres d'avoir instauré la Terreur, d'avoir pris le pouvoir, ect. Mais où étaient donc les "parlementaires" censés se dresser contre un possible dictateur ? Ils se taisaient. Rien d'étonnant, dès lors, que les Français, pas fous, rejoignent les nouveaux lieux de pouvoir : les clubs. Car qu'est ce que le "pouvoir" ? Sinon une "impression" ? Quant au terme de "barbarie révolutionnaire"...Oublierait on que les "barbares" révolutionnaires ont écrit la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen ? Ont édifié des chefs d'oeuvre législatif, comme par ce fameux "droit d'auteur" visant à "éclairer" le monde ? Robespierre n'avait rien d'un "barbare", pas plus d'ailleurs même que les "enragés" de l'époque. C'était, comme ses "camarades" un homme de son temps. On peut trouver brutal toutes les executions publiques pendant la "Terreur"...Mais n'oublions pas que lesdits personnages ont vécu sous le règne de Louis XV et de Louis XVI...Le premier ayant fait subir à son "assassin" (un Artois qui l'a en réalité seulement blessé) toute une série de tortures plus "exquises" les unes que les autres...Et que pour l'honneur de sa reine, Louis XVI a fait graver sur le visage de l'instigatrice de l'affaire du collier, au fer rouge, le Lys de France. Peut on s'étonner de ces méthodes ?