Pour qui sonne l'aveu ?

Publié le par Christian Vanneste

Un communiqué d’une association au nom anglo-saxon, Gay Lib, qui prétend s’exprimer au nom des homosexuels adhérents de l’UMP sonne comme un aveu.

J’avais dénoncé le terrorisme intellectuel qui consiste à empêcher d’exprimer une des idées les plus solides et les plus constantes de l’Humanité en menaçant celui qui la défend des foudres de la justice ou de l’autorité politique. Il s’agit en effet d’interdire de parler en faisant peur. C’est bien le terrorisme intellectuel, arme paradoxale d’une nouvelle inquisition.

Comme toute inquisition, cette forme de pensée s’appuie sur le piège des mots dans lequel elle veut enfermer ses adversaires. L’homophobie d’aujourd’hui c’est l’hérésie ou le déviationnisme d’hier. De la même manière il suffit de gratter un peu pour découvrir que ce mot ne signifie rien. Pour ceux qui ont fait du grec homophobie veut dire la peur du même. La prétention de comparer cette attitude au racisme prête à rire puisqu’en grec, le racisme ce serait l’hétérophobie, c’est-à-dire la peur de l’autre. Mais il est possible que celui qui refuse de rencontrer l’autre sexe effectivement ait peur de celui-ci. C’est ce qu’on appelle le narcissisme que beaucoup de psychanalystes citent comme l’une des origines de l’homosexualité…

Il faut d’ailleurs beaucoup de narcissisme pour prétendre discuter avec Monsieur Sarkozy de mon destin. Pour ma part je préfèrerais que les auteurs de ce communiqué s’intéressent au destin de l’Humanité qu’ils ne préparent guère… Cette réflexion de bon sens est d’ordre intellectuel, elle n’est même pas agressive et ne témoigne donc d’aucune phobie !

Encore une fois, notre société libérale doit tolérer une grande liberté dans les compliments privés. Pour autant, ils n’ont pas vocation à devenir tous des institutions, et leur justification, une vérité absolue.

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article