Guy Môquet, Star'Ac et démagogie...

Publié le par Christian Vanneste

Il est des moments où il faut donner du temps au temps… Le recul est nécessaire pour analyser, en dehors de la « meute » comme disait le Général DE GAULLE, les événements.

Ainsi, une polémique est née de la lecture de Guy MOQUET… Aujourd’hui il est de bon ton de faire beaucoup de polémiques pour pas grand-chose… Peut-être serait-il plus utile d’employer les mêmes forces et les mêmes mobilisations pour combattre l’illettrisme scolaire… C’est sans doute aussi cela l’exception française…

Je n’avais pas, je l’avoue, bien compris le malaise qui s’est instauré autour de cette décision présidentielle. Mais en écoutant une émission matinale sur Radio Classique, j’ai soudain contemplé l’énorme néant de certaines pensées…

Dans cette émission on pouvait y écouter l’excellent Max GALLO, qui, s’il a été Ministre de MITTERRAND, a écrit un excellent essai, Fier d’être Français, qui remet du baume au cœur à tous les patriotes… Ce Max GALLO s’est vu opposer, durant un petit débat, une dame, dont je n’ose publier le nom par pure charité chrétienne : celle-ci, donc, affirmait que la lecture de la lettre de Guy MOQUET était idiote car les « jeunes » (disait-elle) d’aujourd’hui ne se retrouvent en rien dans ces héros du passé, mais qu’ils rèvent plutôt des héros télégéniques de la Star’Ac…

Quelle pauvreté d’esprit ! Et quelle irresponsabilité…

Lire la suite »

Publié dans France

Commenter cet article

Zapatrick 27/10/2007 14:36

CHERS CHRISTIAN VANNESTE ET CABINET PARLEMENTAIRE,
Je vous appelle à l'aide mais personne ne répond.
J'ai l'impression d'être un lépreux.
Pourtant c'est vous qui vous êtes engagés par une promesse ferme et définitive à poser au gouvernement une QE sur l'affaire Ferrayé.
Comptez-vous la tenir ou dois-je désespérer des promesses du "courageux député" ?
Je sais que Pro-V lui n'aurait qu'une parole, j'espère que vous aussi.
Je compte sur vous parce que le Guy Môquet de notre temps est en train de mourir en prison dans l'indifférence générale.
Pitié pour ce pauvre garçon !
Il n'y a plus personne pour lui venir en aide.
Merci. 

le cabinet parlementaire 27/10/2007 15:37

@ Zapatrick : Nous n'avons pas apprécié la série de courriels envoyée à l'ensemble des parlementaires cet été sur ce sujet, c'est pourquoi nous avons décidé de ne rien faire malgré la promesse que nous (et non le député, vous voudrez bien noter la nuance) avions faite. Nous n'avons pas l'habitude de travailler dans ces conditions...
Néanmoins, tout courroux ayant une fin, nous vous proposons de nous rédiger une mini-question écrite (4-5 lignes) décrivant, sans attaquer quiconque,  les différents faits de cette histoire et de nous l'envoyer par courriel.

Marie (ex pseudo) 26/10/2007 18:45

"Tout au plus retiendront-ils l'équation communiste=Résistant="bon Français"."
Il y a un risque. Si au moins cette lettre émouvante, pouvait être une véritable introduction à l´histoire de cette époque.Les résistants : qui étaient-ils ? A quelle époque les communistes ont-ils fait de la résistance et avec l´appui de qui ? Qui étaient les résistants qui suivaient de Gaulle ? Et enfin, si on parlait aussi des justes.
Des questions auxquelles les élèves n´ auront peut-être pas envie de trouver réponse, iraient-ils sur Wikipedia pour trouver des références, j´en doute, et donc, ils retiendront cette polémique et le mot "communiste" souvent prononcé. Cette époque l´histoire de France est souvent abordée, j´avais lu sur le forum Marianne une intervenante qui disait : les français étaient des collabos, les communistes étaient résistant,  mon père l´était je le sais etc. Que peuvent répondre des personnes qui ne connaissent pas cet épisode de l´histoire

le cabinet parlementaire 27/10/2007 14:14

@ Têtu : nous ne faisons que nôtre votre maxime "pas de liberté pour les ennemis de la liberté"... Bien cordialement !

la soeur de Bianca 26/10/2007 10:37

Euh, rien ne dit que Guy môquet était prêt à mourir pour ses idées. En distribuant des tracts pour le parti Communiste, interdit en France en raison de ses sympathies pour le régime nazi (l'ami du moment du grand frère soviétique), il avait certainement conscience de risquer la prison, ensuite il a été emporté par le vent de l'Histoire. Retenons qu'il a su faire preuve de courage face à un destin tragique.
Sinon comme l'évoque Louis Cypher, il faudrait peut-être faire la distinction entre tuer pour un idéal et mourir pour un idéal.
Moi, pour plus de sûreté, je suis d'avis de revenir aux anciennes leçons d'éducation civique, quand on prenait des exemples de héros dans la vie de tous les jours. Les situations de guerre ne devraient pas être un modèle.

Louis Cypher 26/10/2007 10:17

C. Vanneste a écrit : "
Mais enfin, Guy MOQUET est un héros, un symbole d’une génération prête à mourir pour des idées, et, « pas de mort lente » pour reprendre la chanson de BRASSENS.
Je ne sais pas si c’est le meilleur symbole pour souder notre Nation qui en a bien besoin, mais c’est, en tout cas, le symbole d’un jeune homme qui va mourir pour un idéal. En ce sens, c’est un exemple à donner à nos enfants qui, fils et filles de la paix et du confort, ne comprennent plus ce que le mot « engagement » veut dire…"Mourrir pour un idéal... voilà en effet un message qui va conforter les futurs kamikazes islamistes dans leur engagement. Les idées sont à double tranchant, n'est ce pas ?

la soeur de Bianca 26/10/2007 09:10

Les propos de la dame que vous citez dénoncent une réalité : les héros des jeunes sont bien les lauréats de la Star Académy. Il est donc temps d'inverser la vapeur.
En proposant l'icône Guy Môquet ? Rien n'est moins sûr. D'autant que les instructions officielles enjoignent de tordre la réalité en présentant ce jeune otage comme un Résistant.
Balancer cette lecture de but en blanc, ce n'est pas autre chose que de faire communier les jeunes dans le sentimentalisme, ce n'est pas faire leur éducation. Tout au plus retiendront-ils l'équation communiste=Résistant="bon Français".