Petit retour...

Publié le par Christian Vanneste

Une victoire pas seulement dédiée aux électeurs

 

Nord Eclair du 19 juin 2007 (Marig Doucy)

 

58,56% ce n’est pas ce qu’on appelle un petit score. Malgré le faible taux de participation (49,7%), le député sortant a engrangé 21 719 voix contre 21 806 en 2002 (56,4% des suffrages et un taux de participation de 54,3%). Une stabilité à toute épreuve. 

 

 

Une victoire aux allures de triomphe. Au premier tour, un score meilleur que celui de Nicolas SARKOZY à la présidentielle dans la 10ème circonscription (et 4 500 voix de plus qu’en 2002). Au second, deux points supplémentaires par rapport à 2002. Malgré les nombreuses attaques subies ces derniers mois et sa condamnation en justice suite à ses propos sur l’homosexualité. « Ma victoire, je la dédie aux électeurs, bien sûr, mais aussi à tous ceux – hommes politiques de tous bords, journalistes nationaux, notamment de télévision et fonctionnaires de justice – qui ont cherché à me discréditer. Les électeurs ont tranché. Ma légitimité est intacte, elle est même renforcée. Voilà une belle leçon de démocratie. Et un grand merci à un certain lobby parisien... »

L’homme, qui manie volontiers l’ironie, entretient l’image qu’il se plaît à véhiculer : un élu qui ne concède rien à sa liberté de pensée et de parole. Quitte à heurter sa famille politique. Et son suppléant, le Neuvillois Christian DESMET, de démontrer que ses démêlés avec la justice ont eu un effet favorable « D’accord ou pas avec ses propos, beaucoup ont reconnu qu’on s’est acharné sur lui ». Victimisé, Christian VANNESTE ? « Il a aussi mené un énorme travail de terrain, intervient son directeur de campagne, Tous les soirs, nous faisions du porte à porte. Christian VANNESTE n’attend pas qu’on vienne à lui, il prend les devants ».

Incontestablement, le conseiller municipal (...) connaît la circonscription comme sa poche. De bureau de vote en bureau de vote, le rythme est cadencé, la  poignée de main aux assesseurs et aux électeurs ferme et l’échange verbal cordial. (...)

Ce n’est qu’une fois averti du score que le parlementaire se rend en mairie de Tourcoing pour entendre son adversaire d’autrefois, Jean-Pierre BALDUYCK, proclamer les résultats : 58,56%. En 2002 ? Christian VANNESTE s’était contenté de 54,3%. Comme si cela ne suffisait pas, les sympathisants et militants laissent éclater leur joie et leurs klaxons (...) puis se déplacent à grand bruit vers un café pour fêter l’évènement. Là, c’est tambour cymbales et gros cuivres. L’ambiance tranche avec la station de radio classique qui a accompagné tout au long de la journée les déplacements du candidat.

Là, le héros du jour remercie un maximum de ses supporters et soutiens avant de glisser « avec l’annonce de la TVA sociale ces derniers jours, nous avons perdu des voix. Je suis pour la TVA sociale mais c’est une mesure qu’il est indispensable d’expliquer ». Pour autant les priorités du député seront l’emploi et la sécurité. « Il faudrait abaisser le taux de chômage aux environs de 8% dans la région. Nous avons des atouts, mais la moindre décision prend tellement de temps à être appliquée... ». En attendant, le professeur de philosophie au LICP, directeur adjoint de l’EIC 10 ans durant, rejoint la rue de Solférino à Lille et la Fédération UMP du Nord (...). France 3 l’attend ensuite sur ses plateaux, le temps de la diabolisation semble avoir pris fin. Vers une réhabilitation tout droit sortie des urnes.

 

Commenter cet article

la soeur de Bianca 25/07/2007 21:43

Le problème, Misteryeux, c'est que nous n'avons pas la même vision de l'homme. Vous pensez que les êtres humains sont hétéro, homo, zoo, sado ou maso, gentils ou méchants, de la même façon qu'ils sont blonds, bruns ou roux. J'affirme moi que l'être humain est libre. Que cette liberté peut certes être altéré par les épreuves vécues mais qu'elle demeure tout de même. Je crois aussi que l'éducation a une certaine portée, même s elle n'est pas un endoctrinement. Elle pousse à rejeter certains comportements, à en favoriser d'autres, à devenir de plus en plus maître de soi. L'éducation ne se fait pas qu'à l'école. Les valeurs que prônent la société, les médias, ont aussi un impact.

la soeur de Bianca 25/07/2007 17:58

Bon, je suppose que quand les choses vous crèveront les yeux vous refusez encore d'y croire.

misteryeux 25/07/2007 16:50

C'est fou cette facon de penser qu'une minorité est appelée à devenir obligatoirement majoritaire.NON il n'y aura jamais plus de masochistes que de personnes faisant l'amour "normalement" (je hais ce mot décidément)NON il n'y aura jamais plus d'homos que d'hétéros (je remet ça sur le tapis car les arguments sont les mêmes)

la soeur de Bianca 25/07/2007 13:27

Je n'établis pas de distinction entre les différentes variantes de vagabondage sexuel.
Pour le §1 : celui qui aura pris l'habitude de satisfaire toutes ses pulsions ne pourra à la longue accepter que quelqu'un ne réponde pas à ses avances, d'où l'agmentation des agressions sexuelles que je prévois dans ce cas ( et puis san sdoute qu'après avoir abusé jusqu'à plus soif des autres formes de sexualité, cela apportera un piment de diversité).
Si ce type de comportement continue de se répandre (un risque certain quand la société ne le blâme plus), les adultes passeront leur vie à courir d'orgie sexuelle en orgie sexuelle pendant que les enfants seront livrés à eux même.

misteryeux 24/07/2007 15:56

la fin du petit 1, le petit 2 et le petit 5 sont des conclusions qui n'engagent que vous.La première partie du petit 1 : je suis entièrement d'accord... je n'irais pas jusqu'à employer le mot addiction.... mais plus ya de plaisir plus on en redemande je suis d'accord... Le petit 3 vaut aussi pour des relations sexuelles à deux... à ma connaissance il n'y a pas que les échangistes et les mélangistes qui sont confrontés aux MST et aux grossesses non désirées. Même si et là je vous rejoint on a plus de chances d'attraper quelque chose avec deux femmes qu'avec une... mais bon si on se protège bien... (là le bois vert va voler....)Le petit 4 par contre me fait réagir... le but de ce que vous appeler "vagabondage sexuel" n'est certainement pas fait pour avoir des enfants.... pour les enfants déjà nés,  la discrétion, comme une relation sexuelle dite "normale"  (comme j'ai horreur de ce mot) est bien entendu de mise... mais ceci est valable pour tout adulte ayant des relations sexuelles... mes parents par exemple n'ont jamais failli à se cacher quand j'étais petit...