Pour la réhabilitation du travail !

Publié le par Christian Vanneste

Quelques mots ce soir pour vous dire que, dans les prochains jours, j'interviendrai sur les principaux textes voulus par le Président de la République et inscrits dans notre programme.

C'est ainsi que j'étudie avec mon équipe des moyens d'améliorer le projet de loi sur le Travail, l'emploi et le pouvoir d'achat que le Parlement examine cette semaine. Comme vous le savez (ici), la lutte pour nos emplois sera une des priorités de mon mandat. Ce texte a pour objet de redonner toute sa place au travail comme valeur, comme outil d'amélioration du pouvoir d'achat et comme instrument de lutte contre le chômage. Il s'agit ainsi de réhabiliter le travail, d'aider à l'accession à la propriété (cf le discours de politique général de François FILLON), de soutenir les plus jeunes, des développer les PME et d'améliorer l'attractivité fiscale de la France. Selon le Gouvernement, ces différentes mesures permettront une baisse des prélèvements obligatoires de 11 milliards d'euros dès 2008. Elles témoignent de la fidélité du Gouvernement aux engagements présidentiels et portent en elles la croissance de demain.

J'interviendrai également lors de la discussion générale sur le projet de loi sur les Universités ainsi que celui sur la Récidive (projet de loi que je considère comme très important également).

N'hésitez pas à me laisser vos commentaires sur ce sujet.

Bonne semaine !

Publié dans France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

LDelort 09/07/2007 20:30

Je trouve parfois Louis Cypher trop critique sur les députés, mais là, je le suis.
Les entrepreneurs avec lesquels j'ai pu en discuter sont blasés des réformes successives et de leur complexité, d'autant plus quand ils se disent que ce n'est que temporaire et qu'une autre suivra, à laquelle il faudra s'adapter...
Enfin, "...sa place au travail comme(...) instrument de lutte contre le chômage" : waouh, c'est trop fort ça. J'espère que nos députés fraîchement élus travaillent aussi pour la sécurité comme instrument de lutte contre l'insécurité.

la soeur de Bianca 09/07/2007 19:00

A propos des universités, c'est vrai qu'il est temps de faire quelque chose. Quand on voit que dans les professins médicales il existe un numérus clausus très (trop) restrictif et qu'à côté de ça on laisse des jeunes s'embarquer dans des études longues et coûteuses qui ne leur procureront aucun emploi par manque de débouchés. Il serait peu-être temps d'aller voir comment font nos voisins européens.
Barbara.

Lea 09/07/2007 18:46

Au cabinet parlementaire...
Certes ce texte n'est que l'application des promesses du candidat Sarkozy. Le fait est que les promesses étaient mauvaises. Déjà, comment peut-on se réjouir de la baisse des prélèvements obligatoires alors que la France ne pourra pas tenir ses objectifs de déficit publit ? Et qu'on ne me dise pas sur ce point que c'est un héritage de la gauche, puisque cela fait 5 ans que la droite était au pouvoir. Baisser les impôts, et en plus pour les catégories les plus aisées, c'est une aberration quand on voit l'état de nos finances publiques ! Par ailleurs, la loi sur le travail porte atteinte au droit de grève et ne sera pas forcément favorable pour autant aux usagers : quand il y aura beaucoup de grévistes, il n'y aura pas plus de train. En plus, les salariés qui souhaitent faire grève risquent de se trouver sous pression s'ils se déclarent à l'avance. Enfin, sur les universités, on ne vous a pas encore beaucoup entendu et  je suis impatiente de vous entendre sur ce sujet.

louis Cypher 09/07/2007 15:16

Sourire... Pourquoi être aussi critique ? le seul fait de poser la question y répond. Tout simplement - pour faire court - parce que l'assemblée, depuis 4 ou 5 ans, est incapable de rédiger un texte qui soit exempt de failles. Tout simplement parce que le travail législatif absolument lamentable met des entrepreneurs en situation judiciare délicate (CNE, pour le dernier en date d'une si longue liste...) . Et parce que les députés font semblant de ne pas comprendre d'où viennent les problèmes. Et refusent (obstination, foutage de gueule ou pure stupidité ?) de remettre en cause leur travail. Alors, quand vous écrivez que des députés se réunissent une journée pour étudier un texte aussi important, là, je rigole : c'est tout simplement du foutage de gueule : autant ne pas se réunir que se réunir une journée et fanfaronner que l'on a travaillé. Je ne critique nullement les idées du président (je trouve même qu'en matière économique, de réhabilitation du travail, etc.. il en a de plutot bonnes). Je mets simplement en lumière le travail remarquablement lamentable des soi-disantes élites et autres médiocres énarques qui arrivent à rédiger des textes bourrés de failles et d'une complexité de mise en oeuvre sans bornes. Avoir des idées, faire des proposition est une chose : les traduire dans les faits et dans les textes en est une autre. Si la classe politique peut avoir de bonnes idées, le corps législatif (politique et fonctionnaires confondus) les massacrent littéralement. Sans aucun sens des responsabilités ni sanction, ce qui est particulièrement dramatique. Quant au cas de cadres.... je n'ai jamais dit que j'avais les compétences pour faire des propositions : j'ai juste été dirigeant d'entreprises, je pense mieux connaitre la réalité du terrain économique que vous ne la connaitrez jamais a travers vos bouquins et conférences. D'autre part, faire des propositions sans connaitre tous les tenants et aboutissants d'un sujet, cela s'appelle de l'amateurisme : pas mon genre. (sinon, je me serais lancé en politique, voyons). En ce qui concerne - donc - le cas particulier des cadres, je pense, après réflexion,  qu'il vaut mieux - aussi bien pour les dirigeants que pour les salariés - que le politique ne se penche pas sur le sujet. Les cadres sont bien assez grands pour négocier ces avantages tous seuls.

Béatrix 09/07/2007 11:56

Maguy, 83 ans, a été tuée dans des circonstances atroces.
Lucie envoie un courrrier au Président de la République pour le sensibiliser sur ce drame et l\\\'insécurité des personnes âgées.Des messages de soutien à Jyckie pourront l\\\'aider à surmonter son chagrin