Pour la TVA sociale !

Publié le par Christian Vanneste

Le Premier Ministre a ouvert aujourd'hui le chantier de la TVA sociale. Comme vous le savez, j'ai été l'un des premiers, en novembre 2005, à déposer une proposition de loi visant à mettre en place un tel système en France (ici). A l'époque, j'en avais discuté lors d'une table ronde organisée à l'Assemblée nationale avec les syndicats et les chefs d'entreprise (lire l'article ici ou encore ici).

La TVA sociale n'alourdit pas les impôts, pas plus qu'elle ne va augmenter la TVA pour combler les trous occasionnés par nos dépenses publiques et sociales. Mais elle doit permettre de financer nos politiques sociales tout en allégeant notre coût (exhorbitant) du travail.

François FILLON a prévenu que cette mesure serait discutée avec les partenaires sociaux "sans tabou et sans précipitation".  

Les propos de Ségolène ROYAL -de surcroît erronés- sur une hausse de la TVA montre son irresponsabilité politique la plus totale. La gauche reste prisonnière de ses "vieilles idéologies déglinguées" (F. FILLON). Or, en agissant ainsi, elle s'en prend à la production et donc aux ouvriers alors que la TVA sociale est une formidable arme contre les délocalisations. C'est le seul moyen de redonner de la compétitivité à nos entreprises : en abaissant le coût du travail, la TVA sociale permet de mettre un terme aux non-localisations des entreprises en France.

Les français l'ont bien compris en votant massivement pour le programme de Nicolas SARKOZY ont voulu une France de propriétaires et de production, je suis donc pour la TVA sociale !

Add.: Vous avez été près de 2 500 à vous connecter (visiteurs uniques) dimanche et lundi sur mon blog pulvérisant ainsi tous les records ! Merci à tous !

Publié dans France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
Merci à Borloo et à sa TVA anti sociale qui a permis à la gauche de gagner 57 députés en plus et qui a permis la défaite de JUPPE condamné pour corruption . <br /> Mille fois merci .
Répondre
L
À mon avis, la TVA sociale va accroître les prix, même si ce n'est pas forcément mécanique, rien que parce que les entreprises vont prétexter de l'augmentation de l'impôt pour en profiter. Le risque d'inflation est réel. Des garanties doivent donc impérativement être apportées. Néanmoins, est-il réellement envisagé voire seulement envisageable de revenir au contrôle étatique des prix ? Sinon, effectivement, des gens de gauche ont pu se prononcer en faveur de la TVA sociale. Mais en réalité, c'est plus souvent un élargissement de l'assiette des cotisations sociales à des éléments du capital des entreprises qui a été évoqué et non une hausse de la TVA en temps que tel, ce qui n'est pas exactement la même chose. En effet, la TVA est un impôt payé par le consommateur, tandis que l'élargissement de l'assiette des cotisations aurait pour effet de rendre moins rentable le capital par rapport au travail. Alors attention à ne pas tout confondre (je pense notamment au post de bastien).
Répondre
N
Nous ne sommes pas toujours d'accord (en matière de moeurs par exemple) mais sur le sujet de la tva sociale, je suis entièrement de votre avis.<br /> Et puis qui ne tente rien n'a rien, autant essayer ce projet de tva sociale!
Répondre
P
Je suis assez OK avec Louis Cypher, et après en avoir discuté autour de moi :  même les gens ayant voté Sarko pensent que les prix vont inévitablement augmenter avec la TVA sociale.Ce qui est nouveau c'est que maintenant, des gens aux revenus modestes qui ne se seraient jamais, jamais posé la question auparavent, commencent à l'avouer avec stupéfaction : ils se demandent s'il ne serait pas judicieux pour eux d'aller finir leurs jours dans un autre pays.....avec moins d'impôts (facile à trouver !!!)
Répondre
L
Il est faux de dire que la TVA sociale aura un impact nul sur les prix.Deja, c'est mécanique, les prix les plus bas (importés) augmenteront (du fait de la TVA alourdie) ---> les ménages les plus modestes se prendront donc l'inflation en pleine tête. Quant à croire que le prix des produits "made in france" restera stable...Ca me fait sourire... les financiers de tous bords verront là un excellent moyen de garder des marges. D'autre part, la démonstration du gouvernement vaut pour les produits manufacturés... mais pas du tout pour les prestations ou services qui dépendent essentiellement de l'amortissement machine et qui ont peu de frais de personnel : pour ces cas là, les prix augmenteront de 3 ou 4 %.Bref, les plus modestes vont trinquer, eux vont devoir supporter plus que les autres le manque total de compétence et de vision à long terme des politiques, les carences de gestion d'un service public laissé à la dérive.Je reste toujours sur mon postulat de départ : rentrer plus d'argent pour toujours aussi mal le dépenser, cela s'appelle de la pure et simple stupidité. Mais on a la classe politique qu'on mérite, il parait....
Répondre