Quelques pensées sur le débat...

Publié le par Christian Vanneste

Après avoir rendu hommage à tous nos militants, je tenais tout de même à vous livrer mes impressions sur le débat (que j'ai regardé dans un café avec mon équipe et les sympathisants) qui s'est déroulé hier soir entre Ségolène ROYAL et Nicolas SARKOZY.

Je veux tout d'abord souligner le fait que nous assistons à une véritable résurrection de notre démocratie : alors que nous n'avions pas vécu de débat depuis 12 ans, plus de 20 millions de téléspectateurs (sans compter les autres chaînes, radios...) ont regardé celui-ci, démontrant après l'exceptionnelle participation du premier tour que les français sont réconciliés avec notre démocratie. Nous avons d'ailleurs assisté -et c'est sans aucun doute une des raisons de l'intérêt grandissant pour la politique et pour notre Vème République - à un affrontement de qualité entre deux candidats ayant deux conceptions opposées de la société et de la France. Cette situation de fait exclut les hypothèses d'une union droite/gauche qui ne créerait que confusion et stagnation.

Nous avons assisté sur le plan des images à un renversement total des psychologies : alors que Nicolas SARKOZY apparaît royalement serein, détaché et résistant à toutes les attaques, Ségolène ROYAL se transforme en faucon fonçant sur sa proie.

Cette dernière a d'ailleurs montré, hier, une totale absence de maîtrise de soi et une complète duplicité du discours, réagissant (comme on le lui avait conseillé ?) avec colère aux propos mesurés et humanistes de son concurrent afin de le déstabiliser. Cette comédie n'a pas fait mouche : ses répétitions ont révélé à tous nos compatriotes son caractère artificiel.

Quant au contenu, nous avons pu voir que deux programmes, deux choix de société s'affrontaient. D'un côté, celui de Nicolas SARKOZY, clair avec des solutions concrètes et rationnelles ; de l'autre, un programme essentiellement limité à des grands principes que la candidate concluait le plus souvent en bottant en touche avec ce leitmotiv ressassé : nous verrons cela avec les partenaires sociaux... C'est ainsi que nous cherchons toujours à comprendre quelles étaient les solutions de la candidate de la gauche et de l'extrême-gauche sur l'adhésion de la Turquie, sur les 35 heures... Finalement, ce sont bien les erreurs socialistes qui sont maintenues. Je retiendrai néanmoins la très inquiétante déclaration de la candidate socialiste sur la scolarisation obligatoire dès l'âge de trois ans : je tenais à rappeler ici ma totale opposition avec cette mainmise de l'Etat sur la liberté des parents et j'appuie la position de Nicolas SARKOZY sur sa volonté de mettre les familles au coeur de l'école.

En ce qui concerne l'attaque inqualifiable (et ses mensonges) de Madame ROYAL sur l'action du Gouvernement sortant sur les handicapés, je regrette que Nicolas SARKOZY n'ait seulement réagi que sur le style de Ségolène ROYAL et qu'il n'ait pas répondu sur le fond. En effet, le nombre des auxilaires de vie scolaire qui accompagnent les jeunes est passé de 4 700 à 8 388, soit une augmentation de 80%. Je rappelle d'ailleurs à Madame ROYAL -dont la présence à l'Assemblée a vraiment fait défaut durant cette législature- que sous l'impulsion de Jacques CHIRAC (qui en avait fait un des trois chantiers de son quinquennat), une loi de février 2005 a été votée. A la rentrée 2006, quelques 160 000 enfants ont pu intégrer une classe en milieu ordinaire. Je tenais également à souligner que le droit opposable à la garde d'enfant fut une de mes propositions (cf mon post du 12 janvier dernier ici): je me réjouis que le Président de mon parti l'ait reprise.

Il reste à espérer que le peuple français ait bien reçu le message. Depuis 1981, nous avons vécu une série d'alternance qui ont rendu la politique française confuse voire désespérante. Il est temps que la France rattrape le peloton de ses partenaires dont Nicolas SARKOZY a souligné à de nombreuses reprises que leurs résultats, meilleurs que les nôtres, tenaient au fait qu'ils avaient suivi une autre politique...

Publié dans France

Commenter cet article

Pro-V. 08/05/2007 15:39

La vraie réac, c'est la gauche !elle n'a pas vu que les temps changeaient et elle a loupé celui de la "modernitude" !...Quand je pense que l'Autriche passe aux 60 heures de travail !!!Vive Sarko et vive Vanneste !Avec eux c'en est fini de l'immobilisme qui tue notre économie !

le cabinet parlementaire 09/05/2007 11:13

@ Zapatrick:
http://vanneste.over-blog.org/article-6257787.html
 

melydou 08/05/2007 15:03

Vous êtes bien nerveuse ce soir Melydou. Ce temps glacial, sans doute ?...
Oui ... et je ne vous parle pas que de la météo ! Le vent glacial c'est le vent réac qui souffle depuis dimanche ... brrrrr ça fait froid dans le dos !!

Zapatrick 08/05/2007 00:30

Melydou : "Alors vraiment ne venez pas vous plaindre aujourd'hui ! Vous comme eux n'avez que ce que vous méritez !"
---------------
Mais je ne me plains pas, je suis ravi que Sarkozy soit au pouvoir... pour le faire tomber de plus haut, comme me disait il y a quelques jours Joseph Ferrayé.
Bayrou l'aurait emporté sur Sarkozy si la gauche au premier tour avait massivement voté pour lui, c'est indéniable, mais l'occasion ne se fût pas offerte sous son mandat de précipiter avec succès un coup d'Etat, comme elle s'offrira sous l'effet de la politique subversive de Nicolas Sarkozy.  
A la décadence de l'empire, un barbare n'a rien à perdre : il a un monde à gagner. Pour ressusciter il faut mourir ; ainsi, pour que Jésus-Christ la relève et la sauve, la France doit tomber et mourir à soi-même.
Quelque absurde que semble le sacrifice, c'est avec les yeux confiants et reconnaissants de la Vierge Marie qu'il le faut considérer.
N'ayez pas peur : de son caveau Dieu fera sortir la défunte nation ; des grâces de sa prédilection il la revêtira et sous un jour sans ombre, les peuples de toute la terre la verront qui s'avance, le front humblement courbé, sous la main de Dieu bénissante, mais le port droit, altier et fier, pour accomplir à plein coeur sa vocation missionnaire.
N'ayez pas peur : si la France succombe à la tyrannie de ses chefs, à l'avilissement de son peuple, c'est afin qu'éclate la miséricorde divine, qui avec la vie lui rendra les gloires de son sacré baptême.
Alléluia ! Alléluia !
Mort à la République révolutionnaire !
Gloire éternelle au saint Royaume de France !
Qu'Il règne ! Qu'Il règne !
Vive Jésus-Christ Roi des Francs ! 

Pro-V. 07/05/2007 22:23

Vous aussi ma petite grenouille vous avez prodigieusement manqué de cervelle ! (Zaptrick)----Sur ce coup -là,  Zapatrick a entièrement raison.hé hé héVous êtes bien nerveuse ce soir Melydou. Ce temps glacial, sans doute ?...

melydou 07/05/2007 21:32

Si vous étiez plus avisée que ces "deux",  Melydou, vous auriez tenu compte des sondages qui depuis cinq mois n'ont fait que vous avertir que Ségolène n'avait aucune chance devant Sarko.
Ah donc ce sont les sondages qui doivent me dicter le monde que j'aimerais pour mes concitoyens, ma famille et moi ??????
Je vous rappelle que Bayrou n'a pas été qualifié pour le 2eme tour mais Ségo oui, car c'était elle qui avait la meilleure chance de s'opposer au Grand Démago devant l'éternel et pas Bayrou. Et elle n'a pas déméritée quoiqu'ils en disent.
Si vous m'en voulez de ne pas avoir voulu suivre vos conseils, désolée mais je ne vois pas de quel droit vous venez me dire de faire ci ou ça. De plus je vous trouve extrêmement mal placé vous qui n'avez même pas daigné vous opposez ailleurs qu'ici à Sarko, c'était dans les urnes qu'il fallait le faire, pas sur ce blog tout acquis à sa cause. Alors vraiment ne venez pas vous plaindre aujourd'hui ! Vous comme eux n'avez que ce que vous méritez !
Merci encore à tous !!!! *MODE IRONIE ON*