L'alliance avec l'UDF a toujours existé.

Publié le par Christian Vanneste

Le Journal 20 Minutes Lille (ici) nous a interrogé, Thierry LAZARO et moi-même, sur cette présidentielle. Voilà nos réponses.

Thierry LAZARO, secrétaire départemental de l’UMP du Nord :

« Honnêtement, j'observe qu'au niveau local l'électorat de l'UDF est écartelé. Une partie cherche quelque chose de nouveau, une partie vient de la droite, une partie de la gauche. Pour ces derniers, je ne les vois pas voter pour Nicolas SARKOZY. Mais certains élus de l'UDF l'ont été avec les voix destinées à l'UMP. A eux de savoir ce qu'ils veulent demain. Cela ne me dérangerait pas d'accueillir la composante sociale de l'UDF. Je rappelle qu'avec François FILLON aux manettes de la campagne de Nicolas SARKOZY, l'UMP n'a jamais quitté le créneau social. »

Christian VANNESTE, député UMP du Nord :

« Au niveau local, je peux témoigner que l'alliance avec l'UDF a toujours existé. La différence entre UMP et UDF aujourd'hui ne porte que sur la stratégie. Mais les Français ont choisi : à une hypothétique alliance gauche-droite, ils préfèrent une droite et une gauche franches. A l'assemblée, je suis placé à deux pupitres du groupe UDF, et nous sommes d'accord sur la plupart des thèmes. Alors qu'il y a toujours un océan entre les centristes et le PS français qui n'a pas rompu avec le marxisme. L'UMP a des pôles de gauche, du centre, et même à droite de la droite où SARKOZY a fait beaucoup... »

Publié dans France

Commenter cet article

melydou 02/05/2007 20:46

Seul(e)s les con(ne)s ne changent pas d'avis.
lol !!
J'attends avec impatience donc que vous changiez d'avis sur le mariage homo et l'euthanasie par exemple :D
Désolée pour ma part je ne transige pas avec ce en quoi je crois !

Ticetac 02/05/2007 20:36

Vous avez tout à fait raison chère mélydou... Seul(e)s les con(ne)s ne changent pas d'avis.
Mais aujourd'hui comme dit vanneste ou hollande d'ailleurs on est devant un choix crucial pour l'avenir de la société: soit on fait confiance à une gauche revancharde qui n'a rien compris ni rien appris de son purgatoire de 2002 et qui s'allie avec la gauche marxiste et totalitaire, soit on fait le choix d'une France forte et libre avec la droite.
Certes certains aspects de son programme peuvent me déranger (nul n'est parfait) mais c'est sans commune mesure avec les idées rétrogrades proposées par la gauche.
Votons Sarko!

melydou 02/05/2007 20:23

Ticetac
Je crains Tony que vous n'ayez raison. Il ne me paraît plus possible à nous aussi de voter pour quelqu'un qui réfléchit sérieusement sur l'euthanasie, prône ouvertement les droits des homos. Ces reculades de la droite (on est encore une fois en train de se faire baiser) n'ont aucun lien avec le Bien commun qui devrait régir chaque politique. C'est triste mais je crois que nous irons à la pêche nous aussi et qu'on vienne pas pleurer après si LP est au second tour...

Commentaire n° 71 posté par: Ticetac le 27/03/2007 - 10:41:07
 
Le vent tourne tourne tourne .... au final je vais croire que vous ne soutenez Sarko que par pure esprit de contradiction !!! C'est intelligent !

Ticetac 02/05/2007 19:44

Vous avez tout à fait raison!!
D'ailleurs il faut croire que les assistantes parlementaires de notre candidate socialiste si empressée à défendre les privilèges des travailleurs aient suivi votre conseil:
Le 16 janvier 2007 Ségolène Royal a été condamnée par la Cour de Cassation.
http://www.denistouret.net/constit/3333.html#31%20janvier%202007%20cassation
Il faut noter que son ancienne assistante avoue qu'elle a été très vite déçue par la socialiste...
Dure dure de paraître sociale....
On comprend mieux l'engouement des travailleurs, prolétaires et autres salariés à voter pour le seul candidat du travail: Sarkozy!

Pro-V. 30/04/2007 20:48

Laissons nous exploiter !--NON bien sûr, mais n'attendez pas que tout vous vienne tout cuit d'en haut directement dans le bec : une pure erreur du socialisme ça.C'est à vous de vous battre pour que votre patron soit correct.C'est VOUS le meilleur contrôleur ! Battez vous et cessez de compter sur l'Etat pour tout ! C'est vous qui vous défendrez le mieux vous même.Et quand il le faut c'est au salarié de décider d' aller devant les Prud'hommes.Non bien sûr tout n'est pas toujours rose pour moi mais je compte surtout sur mes propres forces, plus que sur celles de l'Etat, pour me défendre.