Pâques...

Publié le par Christian Vanneste

Demain, Pâques:

Hasard du calendrier, c'est l'ensemble des chrétiens, protestants, catholiques et orthodoxes, qui fêteront ce jour-là l'un des évènements les plus importants puisqu'ils célèbrent la Résurrection du CHRIST. Celle-ci est primordiale puisqu'elle justifie l'originalité de la foi chrétienne (en effet, selon SAINT-PAUL, sans la mort et la Résurrection de JESUS, la foi serait vaine): un DIEU, très miséricordieux, qui meurt pour racheter les fautes des individus. D'un point de vue anthropologique, elle met en relief le caractère tout à fait révolutionnaire du christianisme, je vous recommande, d'ailleurs, dans cette optique, la lecture des ouvrages (trop peu connus en France) de René GIRARD (notamment La Violence et le Sacré et Je vois Satan tomber comme l'éclair).


J'ai beaucoup apprécié une des méditations du Pape BENOIT XVI, lors du Chemin de Croix, de vendredi : « Sous la pression de l’opinion publique, Pilate incarne alors une attitude qui semble dominer de nos jours, celle de l’indifférence, du manque d’intérêt, du primat de l’opportunisme. Pour vivre tranquillement et à son avantage, il n’hésite pas à fouler aux pieds vérité et justice. L’immoralité explicite, elle, engendre au moins un sursaut ou une réaction ; cette attitude, en revanche, est pure amoralité ; elle paralyse la conscience, elle éteint le remords et elle émousse l’intelligence. L’indifférence est la mort lente de l’humanité véritable ».


Mais Pâques est également un jour de joie pour tous les amateurs de chocolat, dont je suis. Les enfants et les parents gourmands vont donc pouvoir se régaler !


Je vous souhaite donc à tous et à toutes une excellente fête de Pâques et un excellent week-end.

Commenter cet article

Zapatrick 11/04/2007 12:47

@ MB
C'est sûr, l'intuition a plus de matière qu'il ne lui en faudrait avec Sarkozy pour ne pas nous mentir. Mais parfois d'infimes détails la garantissent mieux que des faits trop flagrants. Que Sarkozy dise de Guaino (son nègre) "C'est un sensible comme moi" au lieu de "il est sensible comme moi", c'est-à-dire qu'il emploie "sensible" plutôt comme nom que comme adjectif, trahit certes, selon les nuances de la langue, une certaine affection pour celui dont il parle, mais également, par référence au discours politique qu'ils élaborent ensemble,  quelque chose comme une douce dérision. Ici le mot sensible n'est pas fait pour être pris au sérieux comme une note essentielle de la doctrine sarkozienne. Sa signification se réduit justement au lustre sensible, au vernis démagogique ou pour ne pas le dire de façon trop péjorative, pédagogique, qui recouvre le discours politique. Etant assez émotif, Sarkozy livre ainsi, quand il s'exprime spontanément, plus d'informations qu'il ne voudrait sur la nature de son caractère et les passions de son âme.  

MB 11/04/2007 12:33

Il n'y a pas besoin d'avoir fait St Cyr ou l'ENA, ou même être un tentinet de droite pour savoir que Sarkozy est un populiste, faux de sursroit.

Zapatrick 11/04/2007 12:04

Dites-moi mon cher Ticetac, n'est-ce pas aussi dans Marianne qu'il était fait remarquer à M. Henri Guaino, qui écrit les discours de Sarkozy (dont ceux de Périgueux, d'Agen, du Congrès de l'UMP ou de Tours hier), les contradictions de son candidat et qui a répondu : "A force de les lire (les discours), il va vraiment finir par y croire", avouant par là-même les flottements et l'hypocrisie de Sarkozy ?
Ne faut-il pas de même entendre l'explication qu'a donnée celui-ci pour définir la contribution de son nègre : "C'est un sensible comme moi", comme l'aveu déguisé qu'à ses yeux de démagogue, l'émotion prime la raison ? 

melydou 11/04/2007 11:54

@Ticetac
Oui c'est clair je ne lis pas le Figaro désolée !!
Maintenant je trouve que la ligne éditoriale de Marianne est trés juste et ils tirent à gauche et à droite sans distinction ni parti pris. Et c'est parcequ'ils ont un bon esprit critique justement que les journalistes ne votent pas Sarko (excusez les de montrer autre chose ou de dire autre chose que TF1 ...).

Ticetac 11/04/2007 11:38

Vous me proposez de lire Marianne que je lis chaque semaine étant abonné. Je vous ferai juste remarquer que seuls 2% je crois des éditorialistes vont voter pour Sarko.... Et ils ont annoncé dans le prochain numéro une campagne antisarko en règle. C'est un journal de gauche qui l'a toujours été. Je le lis parceque je pense sincèrement que c'est l'un des seuls hebdo dans lequel il y a encore de la réflexion et de l'esprit critique. Depuis qu'ils soutiennent massivement Bayrou, j'avoue quand même avoir pris certaines distances: faut pas réver! Ils auraient été plus honnetes en défendant Royal. Bayrou le chantre du oui à la Constitution européenne soutenu par Marianne!!!
Pour le reste c'est sûr que si vous ne lisez que ce journal, vous avez forcément l'esprit biaisé...
@Jpaul: j'avoue que c'est très bon.