NON, NON et NON!

Publié le par Christian Vanneste

Lundi prochain aura lieu, à Versailles,  la réunion du Congrès, c’est-à-dire la réunion de l’ensemble des parlementaires du Sénat et de l’Assemblée nationale. Cette convocation a été voulue par le Président de la République qui souhaite faire adopter par la Représentation nationale ses dernières promesses...

 

Je ne pourrai malheureusement pas m’y rendre étant retenu par des obligations (autrement plus importantes) dans ma circonscription, mais j’ai donné ma procuration à mon collègue et ami Lionnel LUCA, député UMP des Alpes Maritimes.

 

Tout d’abord, je tenais à dire que je suis hostile à toute modification de notre Constitution, particulièrement à trois mois d’échéances capitales pour notre pays. Il est, pour moi, très important que la stabilité de la norme fondamentale que représente la Constitution de la Ve République soit préservée à l'approche de l'élection présidentielle. C’est pourquoi, j’ai cosigné l’amendement de mon collègue Louis GISCARD D’ESTAING qui vise à interdire au Président de la République, « dans les six mois précédant l'expiration de son mandat, de procéder à la convocation du Congrès ».

 

En attendant, nous allons donc devoir nous prononcer sur trois sujets d’inégale importance : en effet, quel est l’intérêt par rapport à l’avenir du pays que de se pencher sur la modification du régime pénal du Président de la République ? Tout cela est bien subalterne par rapport aux préoccupations que je rencontre tous les jours ! S’il me semble important de moraliser notre vie politique, il ne faut pas qu’un excès de transparence puisse entraver l’action des responsables élus : le risque de destitution pour de simples raisons politiciennes mettrait à bas l’édifice voulu par le Général et qui a fait ses preuves. Nonobstant ce problème de fond, il apparaît pour le moins saugrenu que le Président de la République n’ait pas jugé utile de s’appliquer un tel dispositif au début de son mandat...

 

En ce qui concerne la peine de mort, il faut signaler qu’aujourd'hui, la France est conforme à la Convention Européenne de la sauvegarde des Droits de l'Homme qui abolit la peine de mort en temps de paix, mais autorise les Etats signataires à maintenir ce châtiment "pour les actes commis en temps de guerre ou de danger imminent de guerre". Il me semble qu’au regard des menaces qui pèsent sur notre pays, nous ne pouvons nous interdire d'utiliser les moyens nécessaires à la survie de la Nation face à ceux qui auraient résolu de la faire disparaître ? Cette décision entraverait notre souveraineté sur un sujet aussi important. C’est pourquoi il me semble que la moindre des choses seraient que le peuple soit directement consulté par référendum !

 

Mais le troisième projet de loi constitutionnel complétant l’article 77 de la Constitution se trouve être le plus révulsant. En effet, l’objet de ce texte est de geler à l’année 1998 le corps électoral admis à participer aux élections des Assemblées de province et du Congrès de la Nouvelle-Calédonie. Il aura donc pour effet de priver du droit de vote tous nos compatriotes qui ont choisi de résider en Nouvelle-Calédonie après 1998 alors que certains d’entre eux auront contribué pendant deux décennies au fonctionnement de l’archipel : ce sont des milliers de français que l’on prive du droit de vote en France ! Ce texte consiste donc à créer deux types de citoyens au mépris total de nos règles constitutionnelles les plus élémentaires. Le parlementaire que je suis ne peut accepter pour de basses raisons d’opportunité politique de voter ce texte honteux. A quand une citoyenneté corse, limousine ou chti’mi ?! La soumission clientéliste aux injonctions des groupes de pression communautaires fait éclater la République une et indivisible et déchoir la démocratie ! Au lieu de modifier la Constitution, il serait préférable d’en respecter son esprit...

 

NB : d’ailleurs, pour votre complète information voici un petit texte très intéressant (ici), destiné plus particulièrement aux politiques favorables à cette dernière mesure.

Publié dans France

Commenter cet article

Schuz 19/02/2007 14:50

Monsieur le député,
La position que vous avez prise concernant la Nouvelle Calédonie me semble juste et je tenais à vous en féliciter. Quand on les entend tous dire qu'il faut faire respecter la parole de l'Etat, je me dis qu'ils sont vraiment hypocrites!
Bravo donc! Vous êtes courageux et cela se voit!
 

phiconvers 18/02/2007 16:22

Bravo M. Vanneste pour défendre là encore le bon sens. Je vous suis sur les trois points.
Sur le dernier, j'ai eu l'occasion de dénoncer ce (dernier ?) scandale de l'ère Chirac.http://francelatine.over-blog.com/article-5417318.html

harakiri26 18/02/2007 14:12

Le problème de Chirac (pour moi) est qu'il tient souvent un langage de gauche … tout en laissant appliquer une politique de droite digne parfois d’une république bananière de part ses amitiés douteuses, les cadavres qui encombrent ses placards et son ambition …
Je reste toutefois admiratif devant le ténacité du bonhomme … que je n ‘hésiterai pas à envoyer devant un juge si j’en avais le pouvoir. Pour la condamnation, ce n’est pas de mon ressort.
Et entre Sarkozy et Chirac … Je préfère encore l’ancien modèle dont le système hormonal me semble un tantinet mieux régulé.
Sinon on repart en HS sur les homos … Mais je rigole doucement en pensant que ceux-ci (nous) vous oppriment. Vous souhaitez une épaule pour venir pleurer dessus ? Pas la gauche … elle est réservée à ma femme … Mais la droite devrait vous convenir … Arf :-) !
Mangez des pommes ©
Cordialement.
PS : j’ai loupé le commentaire censuré … mais vous voyez … ya pas que les homos pour vous opprimer !
 
 

Pro-V. 18/02/2007 12:07

@ Tecetac :Pardon, pour Chirac, c'était votre opinion pas celle de Harakiri.Mais il me semble qu'il pense de même.

Pro-V. 18/02/2007 12:03

Harakiri :J'étais tout à fait OK avec vous sur cette phrase.Simplement, je vous expliquais que les Homos, eux, cherchent justement à faire notre bonheur à tous, contre notre gré !...et je terminais en espérant qu'alors vous serez du côté des opprimés ...!quant à Chirac je suis là aussi tout a fait de votre avis : renversant que cette personne, plus à gauche que Besancennot ou Laguillier, ait réussi à avoir les suffrages de ...la droite !!!Mangez... des dattes !