Pour le textile!

Publié le par Christian Vanneste

Président du groupe d’étude « Textile », à l’Assemblée nationale, j’ai demandé, hier, mardi 30 janvier 2006, au Ministre de l’Industrie, Monsieur François LOOS, de venir faire un compte-rendu, devant les membres nombreux du groupe, de l’état du secteur textile et des moyens que le Gouvernement a mis en œuvre pour cette industrie durement touchée, et qui doit assurer sa survie et sa reconversion.

 

 

François LOOS a souligné que si le nombre d’emplois était en baisse (160 000 emplois dont 85 000 pour le secteur habillement), il restait la marque, la création, la logistique et le prêt-à-temps. Il a ensuite expliqué l’action des pouvoirs publics : politique de la contrefaçon, création des «  boutiques performantes », les pôles de compétitivité, prêts textiles à 70% (au lieu de 40% grâce à la création d’un fonds de garantie)...

 

 

En ce qui concerne le pôle de compétitivité UP-TEX, dans le Nord, celui-ci vient de signer un accord de coopération avec le textile tunisien et de nombreux projets sont en route montrant ainsi la vitalité de ce pôle.

 

 

Christian VANNESTE a ensuite interrogé le Ministre sur la création d’une TVA sociale. François LOOS a jugé l’idée très intéressante pour les entreprises de main d’œuvre et qu’il faudrait lancer assez rapidement. Cette mesure vise à diminuer avec les charges, le coût de la production française, la protection sociale étant financée par la consommation, notamment celle des produits importées à partir de pays à bas salaires et dénués de protection sociale.

 

Commenter cet article

pÚne 31/01/2007 16:04

le ministre LOOS atteint par la maladie du sommeil (accessoirement voir le plan sommeil du ministre de la santé) ? il y a longtemps qu'on en parle de cette TVA sociale , mais le ministre ne se réveilerait que maintenant dans l'urgence ,?
 prendre garde auparavant en lisant ce qu'en pense l'économiste Pascal Salin qui paraît opposé....

pÚne 31/01/2007 16:01

étant donné les échecs de tous les gouvernements en, matière d'emploi depuis 1945....mieux vaut qu'ils  ne s'occupent pas
mais aussi qu'ils épargnent les mesures imbéciles tendant à faire partir les entreprises , élargissement de l'UE par exemple , ce contre quoi les syndicats ne protestent jamais ...pour alimenter leur fonds de commerce du misérabilisme ?
comment le pouvoir peut-il favoriser l'emploi en donnant aux entreprises les chances pour s'évader ?