Voltaire, revient, ils sont devenus fous!

Publié le par Christian Vanneste

« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dîtes mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous puissiez vous exprimer ». Comme il semble loin le temps de Voltaire…

La liberté d’expression se meurt aujourd’hui sous les coups de boutoir des groupes de pressions en tout genre, des minorités plus ou moins visibles, plus ou moins fantasmées. On sacrifie la pensée critique sur l’autel du politiquement correct. La politique ne semble plus servir qu’à entériner les goûts éphémères du microcosme.

Notre démocratie est en danger. La parole n’est plus libre. Deux écueils attendent inévitablement les sociétés qui empruntent ce genre de chemin. Un monde orwellien où chaque mot est détourné de son sens dans un joyeux relativisme ou un monde où le peuple se venge, en secret, dans la radicalisation de ses opinions. La censure "des matons de panurge" (P. MURAY)  est la pire des dictatures, celle de la tyrannie contre l’esprit.

Un professeur que l’on interdit de jury de CAPES car il a osé critiquer les méthodes de l’Education Nationale dans un livre à succès, une pièce de théâtre censurée par la Comédie Française parce que Monsieur Handke n’a pas été au bon enterrement, un député que la justice condamne alors qu’il n’a fait qu’exprimer un jugement moral aussi vieux que l’Humanité…

Ces « petits faits » comme aurait dit Stendhal, ne sont, n’en doutons pas, que les parties émergées de la censure, d’autant plus insidieuse qu’elle se transforme de plus en plus en autocensure, d’autant plus pernicieuse que les êtres raisonnables pensent que l’on ne peut rien faire contre elle.

 

Il nous faut réagir. Collectivement.

Demain se tiendra mon procès en appel devant la Cour d'Appel de Douai. Je compte sur votre soutien! Il est extrêmement important de se sentir appuyé dans un combat pour la liberté d'expression et pour la Famille.

Tout ce que je pense est ici: http://vanneste.over-blog.org/article-3988329-6.html#anchorComment.

 

 

 

Commenter cet article

fab 19/12/2006 02:06

Je voudrais vous feliciter M. Vanneste pour votre fermete  face a la mode du  "tout accepter". Un enfant merite une mere et un pere. Les comportments homosexuels ne sont pas un exemple. Juste une mode superficielle a mes yeux. Je me demande pourquoi on accorde tant d'importance a ces gens qui sont pour beaucoup egoistes, plus riches que la moyenne nationale, et assez heterophobes. Moi je combats l'homosexualite non pas par rapport a une certaine sexualite. Ceci est du domaine du prive et chacun a  droit au bonheur. Je combats l'homosexualite  car c'est une vision politique dangereuse. Ce sont des gens frustres, qui sont dans toutes les spheres de la societe, et ils demandent toujours davantage. Ils sont moins d'1 % et il faudrait chambouler toute la societe pour eux ... Merci a qui  !!!! a ces lobbies qui empoisonnent les gens simples et normes.
 
J' espere que les enfants de couple s homosexuels, dans 15 ans, mettront "leurs parents" au tribunal pour prejudice moral et affectif, pour une vie plus difficile que les autres et surtout pour le droit d' avoir un pere et une mere comme tout le monde, ce qu'ils n'auront pas eu.
Bon courage, dans vos efforts politiques.

Marc 18/12/2006 15:30

Merci de vous battre envers et contre tout. Merci d'accepter de prendre des coups pour dire ce que vous croyez.
Vive la liberté d'expression !

Boone 16/12/2006 11:28

Mille fois d'accord avec vous pour vos propos sur l'homosexualité etmille fois honte à La Voix du Nord qui vous compare à Himmler. M.B.

N.E.S 14/12/2006 01:31

Monsieur le deputé VannesteMonsieur le député vous me voyais fort amusé de tant de comparaisons, opprimé que vous étes, en effet votre libre expression semblant  à vos yeux  baffouée. Hélas, si l\\\'on pouvait vous faire comprendre que certain discours peuvent etre préjudiciables, et en l\\\'occurence à 5% (déclaré) de la population française mais je pense qu\\\'il est inutile de vous donner une leçon de pourcentage. Veuillez pardonner ma vulgarité d\\\'expression (pourtant retenue vu les les sentiments que je nourris à votre égard) mais pensez vous avoir été  victime d\\\'un vice du systéme ou est-ce seulement votre mauvaise foi déstinée a servir une misérable défense en cours d\\\'appel? Mais passons outre la rhétorique. Prennons un exemple que vous nous offrez comme sur un plateau: que penseriez vous d\\\'un député (pourtant intègre) assigné en justice parce qu\\\'il expose une thèse révisonniste et anti-sémite? Evidemment je n\\\'aurais pas la prétention de vous comparer à  un odieux révisionniste "alter-progressiste" ,car je suis sur que malgré tout vous restez un homme du présent...Oh, mes provocations enfantines sont impardonnables mais il faut avouer que cela représente assez d\\\'aplomb pour un jeune lycéen homosexuel...vous ne trouvez pas?C\\\'est donc maintenant avec tout mon respect que je vous fait part de mes inquietudes (que vous partagez) au sujet de l\\\'avenir des dissidents de ce pays, car malgré tout, nous avons des interets communs.En attendant avec impatience une réponse d\\\'un de vos conseillers.Veuillez agreer Monsieur l\\\'expression de mes sentiments respectueux.                                                                                                       Nils-eric  Nb: au risque de subir les attaques de mes (regrettés) antagonistes je publie mon adresse email; N.E.S@hotmail.com

Pro-Vanneste 13/12/2006 19:53

@ Elroy Oui, bien sûr. Et quid des stupidités qu'on trouve ici et auxquelles vous participez béatement ?...En tout cas vous, vous aurez mon soutien inconditionnel...quand on arrivera enfin à comprendre ce que vous voulez dire.On est loin du compte pour l'instant : dans le flou total.Mais peut-être ne le savez-vous pas vous même...