Le mariage est un... délit d'opinion!

Publié le par Christian Vanneste

J'ai cosigné une lettre de mon collègue Lionnel LUCA dont voici le communiqué de presse:

le mariage est un délit … d'opinion

 

 

On ne peut être que stupéfait d'apprendre que dans le pays des Droits de l'Homme, la direction de France Télévision, chaîne publique, a contraint la présentatrice du Journal de France 2 à renoncer à ses fonctions sous prétexte qu'elle est mariée à un ministre. Ainsi donc, pour France Télévision, le mariage est un délit… d'opinion.

 

C'est une insulte au professionnalisme de la journaliste qui aurait donc dû rester célibataire, et à tous les journalistes dont les conjoints peuvent avoir des responsabilités en rapport avec l'actualité.

 

 

On est également heureux de savoir grâce à France Télévision que le mariage signifie penser et voter d'une seule façon : singulière conception de la modernité dans la vie des couples de notre époque!

 

 

C'est enfin une dérive partisane qui voudrait que lorsque le ministre est de gauche, ce soit compatible (comme pour M. Kouchner et Mme Ockrent en son temps), et que lorsque c'est un ministre de droite, ce soit incompatible…

 

 

Cette pression d'ordre politique relève de l'autocensure bien connue dans les régimes arbitraires et est intolérable dans une démocratie moderne.

 

 

                                                                 Lionnel LUCA

 

Publié dans France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
V
J'ai honte de ma liberté, sans égalité de mauvais maitre ont fait de moi un mendiant. Il faut savoir que la mariée (la république) était élégante de sang que l’on dit noble, elle aimait tout ce qui était soit disant bien. Le mari, (le peuple des travailleurs), courageux honnête travaillait péniblement sans compter pour satisfaire les désirs de sa bien-aimée. Mais elle avide de tout et de rien pour un oui ou un non, dans un luxe qui mène à la mort dépensait aveuglement les ressources du ménage. Elle demandait sans cesse des efforts qui n’étaient que de la sueur et des larmes pour ses plaisirs. Devant goût de la nouveauté elle alla satisfaire ses désirs ailleurs. Lui dans le froid solitaire de ses nuits et l’hypocrisie de ses réponses il chérissait ses enfants (les vœux la liberté l’égalité la fraternité). Se voyant trompé, il ne pouvait que constater. Son consentement trahi par la belle était la profanation du nom de son Père. Devant le peu d’amour Il faut être aveugle pour ne pas voir l'œuvre d'une prostituée, cette bête démoniaque indigne d‘élever ses enfants sacrés. Le divorce était proche. L’homme avait-il commis une faute ou compris son infortune ? Sa dignité blessée par le mensonge devant la liberté, la tromperie de son égalité et la haine de la fraternité doit-il se rendre malade? Si le courage et la bonne volonté existe la solution sera et l’amour et la paix triompherontyves_vetu@msn.com
Répondre
C
Ne vous fatiguez tout de même point trop... On a encore besoin de vous....
Répondre
H
Serviteur,Nous rediscuterons sans doute une autre fois. Là j'ai du taf ... Si si ça m'arrive !!Allez ... Soyons fou ...Cordialement  ;-)
Répondre
C
Mais bien sûr, hara vous me faites rire, ce que j'aime par dessus tout! <br /> J'ai eu dans le passé (sic!) quelques discussions courtoises avec vous...<br /> Et même si nous ne sommes pas d'accord sur nombre de points (non négligeables mais enfin pas forcément hyper importants), j'aime assez discuté avec vous. Surtout que vous avez une certaine forme d'esprit qui m'amuse...!!<br /> Bon après vous êtes un gros gauchiste... J'Rigôle!!! nan, nan, svp, je ne suis pas un nazi...!!!<br /> allez cordia.... heu... en fait... aller si... sans rancune!<br /> biz<br />  
Répondre
P
 <br /> Les députés UMP interrogent de Carolis<br /> http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3236,36-813603@51-805683,0.html
Répondre