l'Association des Amis de CV à Paris

Publié le par Christian Vanneste

Je viens de recevoir un groupe d’une cinquantaine de membres de l’Association des Amis de Christian Vanneste à l’Assemblée : cette association s’est crée spontanément pour soutenir mes positions, notamment lorsque plusieurs associations favorables à la promotion de l’homosexualité, dont Act Up, m’ont assigné en justice. J’ai été très heureux de recevoir dans un haut lieu de notre démocratie, l’Assemblée nationale, ceux qui, comme moi, défendent la liberté de pensée et d’expression contre les adeptes du terrorisme intellectuel. Je rappelle que lors du jugement en première instance, j’ai été condamné d’une manière scandaleuse par cette prétendue justice qui n’a pas daigné poursuivre les auteurs de l’agression à l’encontre de l’archiprêtre de Notre Dame de Paris, lors d’une parodie de mariage organisée par Act Up dans la cathédrale parisienne.

Je rappelle ce que disaient Monsieur Perben, Garde des Sceaux, à propos de la loi à laquelle je m’étais opposé : « ce dispositif ne remet aucunement en cause la liberté d’expression ni la possibilité pour celles ou ceux qui sont légitimement impliqués dans le combat des valeurs de continuer à dire ce qu’ils pensent sur les modes de vie, les orientations sexuelles ou sur tout autre sujet », et Monsieur Clément, devenu Ministre aujourd’hui : « la liberté d’organiser des débats de société sur l’homoparentalité est indispensable dans une société qui veut préserver la liberté d’expression ».

J’espère que, comme moi, beaucoup de français seront attachés au-delà des opinions diverses qu’ils peuvent avoir sur ce sujet, à défendre la pluralité des opinions et à casser ainsi la langue de bois et l’hypocrisie du politiquement correct qui font perdre toute dignité à beaucoup de nos politiciens…

 

 

 

Ce soir, j’accompagnerai ce groupe, de retour à Tourcoing, pour la deuxième manche des play-off du championnat de France de volley-ball entre Tourcoing et Sète : j’espère que Tourcoing prendra sa revanche !

Commenter cet article

la soeur de Bianca 28/12/2006 21:41

J'ai trouvé pas mal de commentaires intéressants mais, à moins d'avoir lu trop vite, je n'ai vu personne rectifier une erreur : non les homosexuels ne sont pas interdits de mariage, comme tout un chacun ils peuvent s'engager avec un membre du sexe opposé à respecter les valeurs du mariage. Ceci dit, la société n'a pas à se mêler de la façon de vivre des gens, à la condition que leurs comportements ne portent tort à personne. Par contre, la société pour se perpétuer, doit promouvoir l'union de l'homme et de la femme à l'exclusion de tout autre. C'est une simple question de bon sens puisque seule l'union hétérosexuelle est féconde.

le cabinet parlementaire 29/12/2006 14:35

C'est d'ailleurs une lapalissade! Mais dire cela aujourd'hui est fortement réprimée!
NB: Comment se porte Bianca?

Aubencheulobois 08/06/2006 23:32

100% d'accord avec M. Vanneste sur le sujet de l'homosexualité!

Dupond et Dupont 09/05/2006 11:39

- referendum d'initiative populaire sur ces sujets : que voilà une bonne idée, cher Patrick.- Je dirais même plus, quelle...mais botus, hein,  car ça ne plairait pas à tout le monde...

Bianca Castafiorrre 07/05/2006 11:43

Neverbeen je vous ai répondu mais ça ne s'est pas affiché...Je suis d'accord avec Patrick et sa réponse résume tout :  nous sommes tous frères, même si quelquefois nous n'avons pas le même avis.Merci Patrick !

MONTEAU PATRICK 07/05/2006 01:25

NOUS SOMMES TOUS FRERES BANDE DE BETAS !!!!
Si Bianca me demanderait de l'aider un jour je l'aiderai !
De même, je n'admet pas qu'au nom de la tolérance on blesse nos frères et soeurs en humanité.
Si un jour, le mariage civil voit le jour en France avec son (éventuel) corrolaire, l'adoption d'enfants, cela devra se réaliser avec l'assentiment du plus grand nombre et je propose un référendum d'initiative populaire sur ces questions.
Il est intolérable de blesser son frère.
Notre civilisation doit reposer sur le "vivre ensemble" et chacun , chacune peut apporter sa pierre à l'édifice de fraternité, de solidarité, dans notre beau pays : la FRANCE .