Vive la liberté d'expression !

Publié le par Christian Vanneste

Paris, 12 nov 2008 (AFP) - La Cour de cassation a blanchi mercredi le député UMP du Nord Christian Vanneste et annulé sa condamnation pour injure envers la communauté homosexuelle, estimant qu'il n'avait pas dépassé les limites de la liberté d'expression. 

 

 

Commenter cet article

Louis 14/11/2008 14:27

Romain : "@ Constant, seb : Bandes d'homophobes.....vous avez gagné une guerre mais pas la bataille !!!Vous représentez la france inférieure, celle pleine de haine et de convictions discriminatoires....berkkkkkkk"Romain, je peux vous comprendre sous le coup de l'émotion. Je vous invite toutefois à user de la raison.

Louis 14/11/2008 14:24

Christian Camerlynck : "Homosexuel je suis, mais avant tout un être humain."Voilà qui est bien dit.Qu'est-ce qui fait que nous sommes des êtres humains ? Eh bien le fait d'être né d'un père et d'une mère. Qu'on soit hétérosexuel, homosexuel, bisexuel, abstinent ou non... on reste toujours enfant d'un homme et d'une femme. La différence sexuelle est donc ce qui nous unit tous. Quant à nos comportements, ils ne sont pas essentiels : on peut vivre sans relation sexuelle, en revanche on ne peut pas exister sans géniteurs.En cela l'hétérosexualité ne peut être mis sur le même plan que l'homosexualité. Il n'y a pas d'espèce humaine sans hétérosexualité, l'espèce humaine peut exister sans homosexualité. Ce qui est essentiel (hétérosexualité) est supérieur à ce qui est accidentel (homosexualité).

Franp 13/11/2008 13:07

Pourriez-vous mettre en ligne l'arrêt intégral tel que rédigé par la Cour de Cassation ?Merci par avance.

MICHEL 69 13/11/2008 09:23

Il faut croire qu’une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, la californie interdit le mariage pour les homosexuels, et la cour de cassation rétablit la liberté d’expression des élus de la Nation face au lobby Gay.
Je me réjouis de cette décision qui enraye l"a machine à faire taire" des associations diverses et variées et en particulier celles du lobby Gay. Le président des entreprises gaies était lui tout triste (sad) de cette décision... A ce propos ne serait-ce pas pertinent de mettre en cause l'intitulé même de ce syndicat? "Entreprises gaies" cet intitulé est ambigûe, cela peut laisser entendre que celles qui ne sont pas adhérentes sont des entreprises tristes! mais peur-être n'ai je pas très bien compris, peut-être faut-il comprendre "entreprises Gay" c'est à dire des entreprises "homosexuelles" , faut-il comprendre : "des entreprises qui ne se reproduisent pas entre elles", ou pire... (si vous voyez ce que je veux dire !) ; il y aurait alors des entreprises "tristes", lire "hétérosexuelles", c'est à dire capable de se reproduire les unes avec les autres, de croitre et multiplier! (on attend les entreprises "lesbiennes" et "Trans"!)Plus sérieusement, on peut s'interroger sur la légalité de qualifier une personne morale : une entreprise ou un syndicat de "gay ou homosexuel" , ce qui pourrait laisser supposer que cette entreprise n'emploie que des homosexuels, ce qui constituerait une discrimination grave et une infraction au droit du travail! (il serait utile de faire des testing à l'embauche chez les adhérents) Ne peut-on rien faire pour constester la légalité de ce titre?
 

seb 12/11/2008 22:47

A Romain : Vous me traitez d'europhobe...Tout en critiquant les propos tenus par Monsieur Vanneste. Auriez vous donc droit de m'insulter...Et lui, celui de se taire ? Pour votre gouverne, sachez que mon meilleur ami est homosexuel...Et se réjouie...Comme moi, de la décision de la Cour de Cassation. Pour votre information, jadis la "personne du roi" était sacrée...Ce qui n'empêchait pas les Français de le brocarder à longueur de temps ! Y compris le "vertueux" Saint Louis ! Ou le très susceptible Louis XIV ! Sans parler de Louis Philippe, caricaturé à profusion ! Prétendez vous exiger, pour vous, un droit "particulier", "privé"...C'est à dire un "privilège" ? Je suis chrétien, pour ma part. Et bien, je ne crie pas au scandale quand un auteur à succès prétend que Jésus aurait pris femme...Et aurait même engendré ! Je suis issu d'une famille à moitié aristocrate, à moitié bourgeoise -paysanne. Dois je faire un procès à chaque fois que quelqu'un fait un film sur Louis XVI où sa personne est copieusement moquée ? A chaque pièce de théâtre où le paysan est présenté comme un idiot du village ? A chaque parution de livre où l'on explique comme la "classe bourgeoise" a pris le pouvoir en 1830 ? Je suis le descendant d'un aristocrate dont la famille comptait des esclavagistes...Et qui a épousé une esclave des Antilles ! Dois je descendre tous ceux qui font des blagues sur les esclaves ? Les esclavagistes ? La colonisation ? Si à chaque fois que quelqu'un s'exprime, je devais me sentir insulter...Mais je passerai ma vie en procès en tout genre ! Tiens, pour reprendre, vous jugez "insultant" les propos de Monsieur Vanneste...Mais qu'en est il des "blagues" ? Ou des sketchs humoristiques, dans ce cas ? Où des pièces de théâtres ? De la littérature ? Ma femme doit elle porter plainte parce que des petits rigolos "inventent" chaque jour des blagues salaces ou humiliantes pour le "sexe faible"...Une expression commune, et qui me semble pourtant bien plus "insultante" que les propos du député Vanneste ! Que vous ayez pu vous sentir insulter, je l'admets bien volontiers. Mais faut il interdire, pour autant, toute "offense" ? En "sacralisant" une communautée...Particulière...Quand seule la France pourrait prétendre à un tel statut ? Et encore ! Ecoutez quelques musiques des "cités" : la France y est copieusement insultée ! Mais au nom du principe de la libre expression je l'admets ! Tant que les messages en question, à son encontre, ne versent pas dans la haine, et ne portent, dès lors, pas atteintes à "l'ordre public" de manière avérée.