Quand Nadine Morano manque une bonne occasion de se taire !

Publié le par Christian Vanneste

Nicolas Sarkozy a été élu clairement à droite, et disons le franchement, par la droite populaire qui se reconnaît dans les valeurs de l’identité nationale, de l’ordre républicain, et de la famille.

Le soir de son élection, il retrouvait ses amis people, mondialisés à l’extrême, libertaires par snobisme (et sans doute par facilité bancaire !). Le lendemain, il nommait des Ministres socialistes en éveillant chez Devedjan une frustration qui s’exprimait de façon humoristique par la réclamation d’une ouverture allant jusqu’aux sarkozystes…

On aurait pu penser que les sarkozystes étaient surtout ceux qui incarnaient les valeurs citées plus haut et que le peuple avait plébiscitées. Que nenni !

Dans une deuxième vague, on a eu droit aux sarkozystes, c’est-à-dire les béni-oui-oui de la cléricature médiatique, du politiquement correct, du plus-progressiste-que-moi-tu-meurs, bref, ceux qui pensent que la droite a sans doute raison économiquement mais pas toujours, et que sur le plan des valeurs sociales elle doit cesser d’être ringarde et n’avoir pour but que de dépasser la gauche dans son souhait de détruire systématiquement toutes les valeurs fondamentales de notre société, à commencer par la famille, vieille lune qui n’a désormais de sens qu’au pluriel.

Qu’une telle opinion soit destructrice dans des domaines aussi divers que l’éducation, la délinquance, l’emploi, le logement, tant il est vrai que le noyau familial stable est le seul qui puisse offrir à des niveaux de revenu modeste ou moyen, la continuité et la solidarité propres à assurer une formation solide, une intégration sociale efficace et des conditions de logement idéales, échappe totalement à la réflexion de ces créatures des média.

Madame Morano, puisqu’il s’agit d’elle, aurait mieux fait de se taire, plutôt que de suivre Monsieur Delanoë dans un réflexe panurgique.

Voilà que “notre” Secrétaire d’Etat à la Famille souhaite que les Pacs soient célébrés en mairie. S’il est légitime que les mariages, qui fondent une famille, et assurent ainsi la continuité de la République et de ses valeurs, soient célébrés en mairie, il est irresponsable que des contrats éphémères, censés officialiser des relations sentimentales de nature privée et qui ne devraient en rien concerner l’Etat (quand ils ne sont pas destinés à garantir l’obtention d’avantages dévolus “aux couples” comme les mutations) puissent bénéficier d’une même reconnaissance sociale.

Pour faire plaisir à une minorité caressée par les media, on torpille le symbole même de la constitution d’une Famille après avoir affaibli sa réalité. Le nombre des Pacs augmente (plus de 100 000 en 2007... à 93% hétérosexuels...). Celui des mariages diminue, et il faut que le Ministre chargé de la Famille ignorant cette évolution catastrophique, ce détricotage suicidaire de notre société, en vienne à nier la différence symbolique forte entre les premiers et les seconds, comme si cette différence n’exprimait pas l’océan qui sépare ceux qui ont la volonté de fonder l’avenir de leur famille et de notre Nation, de ceux qui n’entendent que manifester des sentiments, qui pour être plus ou moins sympathiques, n’intéressent qu’eux-mêmes.

Commenter cet article

Inférieurs Inutiles Ruineux 19/09/2008 22:10

Edouard COURTIAL a raison, c'est bien un homme de votre bord politique rassurez-moi?C'est un secret de Polichinelle mais à l'heure des nécessaires restrictions budgétaires, il faut dès l'an prochain instaurer des bons d'achat spécifiques et non plus engraissé des marchands d'électro-ménager, Hi Fi et surtout gadgets divers (écrans plats). Si la droite ne le fais pas....alors inutile de voter à l'avenir, continuons à encourager le vice de la lobotomisation par la consommation de masse et laissons l'anarchie venir :(http://pasidupes.blogspot.com/2008/09/abus-daide-sociale-cran-plat-et.htmlEt puisque M. Vanneste aime croire en l'infériorité de certain(e)s de ses compatriotes, je lui propose d'enlever la poutre de son oeil qui lui empêche de voir qui est vraiment inférieur, inutile et ruineux! ne pas mélanger serviettes et torchons quand même et là je pense à ce couple lesbien composé d'une institutrice (ou prof des écoles?) interdite d'adoption (pourtant célibataire et non pacsée) car n'ayant pas caché sa longue et stable relation avec sa compagne psychologue.Perso, entre confier mes enfants à ce couple ou les confier à ces bidochons immatures, grossiers, souvent alcoolos et violents (des millions en France et ailleurs!!!), Y'A PAS PHOTO!Pourquoi être tolérant avec de graves intolérants et fières d'être abrutis à ce point?!Une de mes cousines étant lesbienne, je ne comprendrais pas qu'elle puisse être jetée comme une pestiférée si un jour elle veut adopter (elle passera je pense par la PMA mais à l'étranger hélas). En effet, c'est une personne posée, cultivée, très tournée vers les spiritualités, un modèle d'altruisme. Je lui confie sans soucis mes enfants!Alors si l'on doit empêcher certain(e)s d'avoir des enfants, il vaudrait mieux stériliser les millions d'immatures ruineux car hélas notre système social les engraisse à perte :( eh oui moi je ne ferai pas dans la dentelle mais ne serai pire que les tenants des discriminations liées à l'orientation sexuelle. Qu'il existe des rebuts chez les homos, je le conçois mais stigmatiser tous les homos, cela rappelle de funeste souvenirs : il faut agir au cas par cas question adoption mais ne pas rejeter un groupe de citoyens dans son intégralité.Allez on peut rire jaune car cela ne fera pas diminuer la couche de ceux qui en tiennent une énorme :voici la caricature si réaliste de l'inférieur par excellence de la société, la LIE de l'Humanité,le beauf monument de l'INvolution
BONNE LECTURE C'EST LONG MAIS TROP BON!!!!Qu'il soit des villes ou des champs, il est aisément reconnaissableD'ailleurs n'aurions-nous tous une once de beaufitude? Un beauf, c'est celui que l'on retrouve au supermarché en survêtement"Adadasse"pour sa séance de caddy hebdomadaire. C'est celui qui sait pas parler sansbeugler et sans dire de gros mots. C'est celui qui travaille durement pours'acheter une paire de jantes en alliage à la fin du mois. C'est celuiqui faitrien d'intéressant dans sa vie mais qui veut faire croire le contraire auxautres. C'est celui qui juge la beauté masculine au tour de biceps et labeautéféminine au tour de poitrine. C'est celui qui roule dans un caisson debasse àvive allure et à la couleur chatoyante. C'est celui...etc...Il possède un mauvais goût congénital qui le persuade d'avoir la plus bellevoiture du monde de son quartier, mauvais goût qu'il a développé tout aulong deson adolescence en trafiquant sa mobylette à guidon torsadé.Il est bête et lourd : la subtilité, il connaît pas. Il lui faut del'humourbien gras, toujours aux dépens des autres, sinon il frappe, fort, c'estquandmême pas une tapette ! (en fait c'est une tapette refoulée mais chut!).Il utilise démesurément la technologie : une voiture puissante pour montrerqu'il en a (des testicules à défaut d'un cerveau), un appareil photopour photographier tout ce quibouge, un camescope pour filmer tout ce qui bouge pas, un téléphoneportable ultra dernier cri avectous les gadgets et aussi parce que c'est très bien assorti à la bouclede son ceinturon, "anal+" pour lefoot et le porno…Rien de plus facile que de parler au "beauf". Nul besoin d'êtresupérieurementintelligent ; selon des études récentes, le quotient intellectuel du beaufoscille entre la moule marinière et l'huitre.Pour établir la communication, un simple "salut" suffira amplement. Si onconnaît déjà le beauf que l'on a en face de soi, on pourra lancer un amical"salut enculé !" ou "salut mes couilles !", ce qui détendra l'atmosphère.Pour poursuivre la conversation, il suffit de prendre un thème neutretel que :- le foot- la bagnole (voire la meule)- le cul- la télé-réalitéAfin de ne pas heurter la sensibilité du beauf, on évitera de dire desphrasestelles que:- "Si tu étais homosexuel..."- "Ta 16 soupapes, elle suce plus que ta soeur ?"- "T'es sorti sans ton cerveau aujourd'hui ou quoi?"La meilleure période de l'année reste les vacances d'été. Le camping estle fiefdu beauf comme l'étron est celui de la mouche verte. Durant le reste del'année,on essaiera la boite de nuit où le beauf vient chercher sa femelle,avant derepartir bourré au volant de sa GTI.Si on préfère trouver un vieux mâle, on s'orientera plus volontiers versun balpopulaire ou une fête des blaireaux locaux.Attention : Pour tenter une approche discrète du vieux beauf, il vaut mieuxadopter un camouflage efficace : fausse moustache, costume trois piècesscintillant, gomina dans les cheveux, chevalières autour des doigts,chemiseouverte au niveau du torse. Ne pas oublier de rester près de la nature enamusant les autres avec pêts et rôts à gogo. Apprendre aussi quelqueschansonspaillardes bien choisies et des blagues de Vincent "Lagaffe", les autresapprécieront ce brin de "culture"...Qui n'a pas dans sa famille un tonton beauf, un beau-papa beauf, unbeau-frèrebeauf ou un cousin beauf ?! Pour ne pas se tromper dans l'achat d'unprésent,voici un récapitulatif de ce qu'il faut faire et ne pas faire en terme decadeaux pour la honte de la famille.Le cadeau parfait :un protège volant en moumouteune vidéo de Patrick Sebastien ou de Jean-Marie Bigardune bouteille de RicardLe cadeau idiot :un livre sans imagesun disque de musique classiqueun téléphone portable (il en a forcément un !)des ray-ban (idem!)On attaque un sujet tabou : le sexe. Mais il faut bien en parler car ilprendune grande place dans la vie du beauf. D'ailleurs on ne devrait pas dire"lebeauf et le sexe" mais "le beauf et son sexe", tellement il lui accordeun grandintérêt. Le beauf accorde à son appendice génital un culte sans reserve;c'estson outil, son talisman, le symbole de sa virilité. Ce doit être là unvestigede son homosexualité refoulée. Toujours est-il que persuadé qu'il estd'être unparfait partenaire amoureux pour sa femme avec son gros sexe (selonlui), il enoublie tout romantisme et délicatesse, et ne comprend pas ce qui luiarrive lepremier jour où il devient cocu.Le beauf, grand sportif devant l'éternel, est à l'origine d'activitéssportivesqui se démarquent par leur aspect original à défaut d'être particulièrementintelligentes. Déjà qu'il était un fervent pratiquant de sports extrêmestelsque le football, la pétanque ou les fléchettes, il lui a fallu eninventer d'autres, en allant toujours plus loin dans l'extrémisme. Lachasse àla palombe, la ratonade, la bastonade d'arbitre, le record de "Kro"ingurgitées, etc...Dans l'historique des sports super-crétins, on trouve tous les dérivés dessports de lancers datant de l'Antiquité. Du lancer de noyaux au lancerde nains,le beauf aime bien lancer tout ce qu'il peut. Son plus grand plaisir estd'ailleurs de lancer des vannes graveleuses et bien foireuses...Y-a-t'il un sport de beaufs ? Non, il y en a plusieurs. Le football toutd'abord,ramassis quasi unanime de tous les beaufs de France et de Navarre, quece soitsur le terrain, dans les gradins ou devant la télé. La pétanque, sportdu dimanche et des beaux jours, une traditioninséparable de certaines boissons anisées. La boxe ou comment faire unsport dedécérébrés pour décérébrés, alias "comment j'en suis arrivé à sucrer lesfraises".Le beauf sportif est facile à reconnaître : son unique neurone ne sertque pourson sport favori, il le pratique depuis tout petit, il a tous lesaccessoires autop mais il est nul.Le beauf supporter est habillé comme ses idoles (mais c'est tout), ildit "on agagné" quand son équipe gagne et il dit "ils ont perdu" quand elle perd(unevariante consiste à lyncher l'arbitre), il refait la seconde guerremondialeavec les sportifs allemands, il veut venger Jeanne d'Arc contre lesanglais.Le beauf supporter de foot est tellement con qu'il casse tout ce qu'il peutlorsque son équipe perd. Par contre, quand son équipe gagne, il casseaussi toutce qu'il peut...D'ailleurs, la plupart du temps, il n'a rien vu du match, occupé qu'ilétait àbeugler comme un boeuf atteint d'E.S.B. Xénophobe comme pas un, ilglorifie les"bons noirs" qui marquent des buts et jette des bananes à ceux de l'équipeadverse. Plus attiré par les jeux du cirque que par le sport enlui-même, lebeauf n'a pas vraiment l'esprit sportif...Le beauf aime la chasse : la chasse à la tourterelle, la chasse au noirou àl'arabe, la chasse au trésor, la chasse au Bougrain-Dubourg, la chasse àla pouf.En fait, le beauf aime la chasse parce qu'il aime tuer; il se sert alorsdesmoyens légaux tels que la chasse ou la bagnole pour assouvir sespulsions avantde craquer en finissant sa vie le canon dans la bouche après avoir tirésur toutce qui bouge dans son voisinage.Aviné, le beauf peut chasser son chien ou ses compagnons de chasse :c'est lefameux "accident de chasse" qui fait partie des risques inhérents à toutsportextrême. Bon, tant que ça reste entre eux, ce n'est que la sélectionnaturellequi fait son travail. Mais l'accident peut se transformer en boulettequand,après une soirée arrosée, le beauf achève sa femme ou son fils au milieude lanuit confondus avec un ours, un sanglier ou des indiens qui attaquent.Viandard comme pas deux, le beauf tire son coup comme il éternue, c'està direqu'il fait beaucoup de bruit pour rien. Dommage pour le lapin ou lapoule d'eauqui passaient par là, mais il n'en restera plus que du plomb farci à laviande.C'est d'autant plus marrant quand on sait que le chasseur n'est pastoujours unamateur de viande.Aussi abruti que son chien, il croit que la chasse est un sport quand cen'estpas purement de l'art. Invité à défendre son hobby dans les débatstélévisés,il est capable de parler de l'étincelle d'humanité dans l'oeil du chevreuilqu'il va pulvériser, lequel ne pourra jamais plus parler de l'étincelle debestialité qu'il a vu dans l'oeil du chasseur!Malheureusement, la chasse est une tradition qui perdure et qui setransmet degénération en génération. Pendant que la société s'efforce d'enrayer laviolenceà tous les niveaux, le beauf apprend au fiston à viser à la carabine.Quand ilsera grand, il pourra atomiser du gibier, pour l'instant il doit secontenter debalancer des oeufs pourris sur le Bougrain-Dubourg. Douce France...Et l'automobile ? Ah, le beauf et sa bagnole, quelle belle histoired'amour...Il faut dire qu'elle est belle la salope, bien qu'elle suce autantd'essence quede points sur le permis de conduire. Grâce à elle, il peut montrer soncôté mâledominant, ce qui lui donne une chance de trouver sa femelle et d'écarterlesmâles concurrents. Imbibé de ce sentiment de puissance, et souvent d'alcoolégalement, le beauf peut alors venir s'encastrer dans le premier platanevenu...Le Beauf a des critères bien précis concernant sa bagnole; dans ce sens,c'estun homme de goût, même si ce sont la plupart du temps des goûts de chiotte.La couleur doit être vive. Pourquoi ?- Pour montrer à tout le monde qu'il a des goûts de chiotte- Pour trouver plus facilement sa bagnole dans les parkings de supermarché- Parce que c'est beauA noter: le vieux beauf a des bagnoles couleur pastel parce qu'elles sesontdélavés avec le temps.Toutes les marques sont bonnes tant qu'elles peuvent être tunées(personnalisées). Le tuning (l'activité "intellectuelle" par excellencedu beauf)c'est autant les 300 000F d'accessoires pour équiperla Golf que le tuning plus rétro genre peluche sur le pare-brise. Celadit, onremarque que le beauf affectionne certaines voitures plus que d'autres :Golf, R19, R21, BMW, 309,... Les vieux modèles des années 70 et 80 ontégalementde grandes chances d'être beaufisées; ah ! la R12, la fuego, la simca1000,...Tout d'abord, il faut enlever le stéréotype selon lequel le Beaufconduit vite.Il sait aussi rouler au pas...avec la sono à fond, comme les véhicules quiannoncent la représentation du cirque du soir. De plus, il n'est pasrare dedoubler une belle 205 GTI ou une BMW 318i sur l'autoroute : non, leBeauf n'estpas malade, il n'a simplement plus beaucoup d'essence après avoirarsouiller àmort, ou alors, il n'a plus d'argent pour faire le plein parce qu'il aclaquéson SMIC dans des nouveaux pneus taille hyper-ultra-méga basse.Trés important, la position du beauf dans sa voiture. Bras gauche tendusur levolant, épaule gauche levée et épaule droite baissée, la tête penchéevers lagauche, le regard par en dessous. Idée d'ornement : une décérébréeassise sur le siègepassager.Mélomane, le beauf l'est. Il aime la grande musique, comme Dance Machinen°392ou Technopourrave 2. Mais il n'a rien contre la musique « classique »telle queDance Machine 390 ou Technopourrave 1 ou le premier étron de ce genre de« musique »nommé « TechnoLiquideCerveau ».Il y aussi parfois couplé à la techno du rap hyper "féministe" style"rape them all" ("violez-les toutes") mais jamais "cut them all"("coupez-les tous") ou du R'N'B de super marché type "yo bébé yo!".Le problème, c'est qu'il serait dommage de massacrer le travail réalisépar uneéquipe d'ingénieurs du son et autres techniciens en studiod'enregistrement.C'est pour ça que, pas bête, il a trouvé la parade en mettantdirectement unstudio dans sa voiture. Ce mec vit désormais dans une enceinte géante,histoirede se griller les quelques neurones intactes qui lui restent, mais c'estclairqu'il a le son. Et puis sympa quand même, parce qu'il fait profiter tout lemonde de sa sono...Qui a dit que le beauf n'avait pas de coeur ?Beaufs et beaufettes ont le point commun de l'immaturité : LA BEAUFETTEMAINTENANT!!2 types de beaufettes :La beaufette indépendante type virago (DIOM'S :http://www.dailymotion.com/relevance/search/dioms/video/x1br0e_dioms_music)superficielle, matérialiste primaire dans tous les sens du terme(consumériste à l'excès de gadgets et autres kitcheries + conceptionsexistentielles néantissimes), graveleuse, colérique (j'insulte, je tapeet éventuellement après je parle), gamine, "je lis la presse de chiottespipole et je me repais des commérages les plus vils et du malheur desautres"."Ma vie est un néant, donc je tente le combler en faisant beaucoup debruit!" et en voulant uniformiser, niveler les autres vers le bas...La beaufette décérébrée, celle qui vit qui vit avec le beauf! SOUMISEévidemment! généralement plus jeune car le beauf a peur de la maturitédes femmes de son âge, c'est pourquoi on voit nombre de beaufs à peinemajeur, voire entre 20 et 25 ans, venir faire la sortie des collèges etlycées!Il l'installe à l'avant de sa bagnole "tunée" ou derrière sa moto commeun trophée de chasse :-DUne poupée gonflable peut aisément la remplacer vu la fonction premièrede la femelle chez le beauf, en plus elle ne l'emmerdera pas pendant lesmatchs de foot à la télé, elle est encore plus soumise MAIS maismais.... y'a pas l'option esclave domestique!!Ces femelles beaufs qui ne seront jamais matures, sont la parfaiteréplique féminine de leur conjoint! celles que l'on traite avec sexismeet racisme, les "blondes" (jamais les "blonds" bizarre non?), les"bimbos"...

Dupond et Dupont 05/09/2008 19:41

Que de blala insipide, Bidochon !...Résumons : on l'a déjà dit un milliard de fois ici même : l'égalité ne s'évalue pas au niveau du couple, mais de l'individu. en tant qu'individus, les homos ont exactement les mêmes droits que les hétéros.quant à la PMA, elle n'est pas sans risques, et elle a un coût.Evolution dites-vous ? Il y a une chose qui n'évoluera jamais : jamais les homos ne pourront comme les hétéros avoir un enfant qui soit à la fois celui de l'un ET celui de l'autre comme dans les couples hétéros.Enfin attendez qu'une étude vraiment sérieuse soit faite sur les conséquences psychologiques sur l'enfant de l'homoparentalité.Relativité des cultures ? a voir. Inflation du droitdel'hommisme, surtout. Jusqu'à ne plus savoir exactement ce qu'est vraiment un droit.Pour le reste, botus et mouche cousue...

Bidochon 05/09/2008 16:39

Fachos est certes galvaudé et il recouvre des réalités diverses, je le sais pas
besoin de lire votre Buisson, on le voit très bien dans le FN avec les
bigots intégristes d'une part et ses athées mais aussi paganistes du club de
l'Horloge.
Mais j'utilise facho quand même car de tous les totalitarismes, c'est
quand même la version extrême-droite la pire en théorie puis en pratique
et surtout celle elle qui est obsédée par l'idée de supériorité. Tant
que j'entendrais ce mot, prononcé par Vanneste himself, je ne pourrais
évacuer le port d'insigne distinctif infâme et l'incitation ±
implicite aux humiliations puis aux persécutions, le tout garantes
d'impunité.
Petite parenthèse, oui les gays se comptaient aussi à Vichy mais gays
pour eux égoistement comme ces ******* de femmes féministes pour elles
uniquement (la Thatcher), aucune solidarité avec les autres, juste un
petit comité.
Je leur reconnais un mérite toutefois à ces gays fachos, celui d'assumer
leur préférence contrairement à de trop nombreux hommes qu'on nomme
complaisamment machos, en fait et qui ne sont que des homos refoulés et
honteux.
Et question apartheid, c'est pire car plus hypocrite ! l'apartheid officiel avait le seul "mérite" d'énoncer clairement
un rejet, une mise en infériorité, des persécutions pendant qu'aux USA,
"première démocratie mondiale", l'apartheid était officieux jusqu'en
1964 au moins (et combien de "supérieurs" blancs de nos jours incapables
de voter pour un coloré uniquement parce que coloré?!).
Pour les gays, c'et pareil, on enferme plus, l'état ne persécute plus,
il a juste commencer à inverser les rôle ou plutôt à punir enfin les
bourreaux homophobes et non plus les victimes homos mais question
droits, les gays ont plus de devoirs, ils sont des secondes zones ou des
dhimmis -vous raffolez de comparaisons légèrement douteuses- (sauf pour
les impôts bien sûr, sans honte ces derniers) et tant qu'ils ne pourront
se marier, du moins avoir le choix de se marier ou non comme les
hétéros, bénéficier des mêmes droits, notamment l'adoption, alors oui je
considère que les défenseurs des droits civiques ont un dernier
apartheid à abattre! et puisque d'autres pays comparables à la France,
en fait occidentaux, l'ont fait, rien ne doit pouvoir freiner la marche
vers la réelle égalité entre tous les citoyens de la république qui plus est historique patrie des droits de l'Homme (un souvenir).Ce combat se compliquera peut-être de judiciarisation à l'extrême sauce
américaine mais ce sera toujours préférable à l'exclusion et à
l'hypocrisie qui règnent actuellement.
Prenons juste l'exemple de l'adoption : un(e) célibataire peut adopter
même si les couples sont favorisés par certains Conseils Généraux de
réacs hors la loi (le fou du Puy par ex :)). Dans les faits les
célibataires hommes sont grands perdants pourtant tous les hommes ne
sont pas des pédophiles! certes, trop de géniteurs sont incestueux mais
de là à en faire une généralité! dans les faits aussi il faut MENTIR
(c'est beau ça!) sur son orientation sexuelle alors que cette question
ne devrait pas être posée : moi je dis aux postulant(e)s : dites
"asexuel(le)" puisque célibataire (battez-les à leur propre jeu stupide
et vicieux)....voilà ce que l'on préfère en France, mentir, faire
semblant et les apparences sont sauves pour les braves gens qui se
croient supérieurs car banalement noooormaux, enfin ce qu'ils croient,
allez leur expliquer (s'ils comprennent) le relativisme de la normalité
d'une culture à l'autre par ex...:) des peureux en fait, rien n'est
définitivement figé, tout évolue mais quel inconfort de se remettre en
cause quand on a l'habitude d'exclure les autres pour son unique et
égoiste bénéfice !

Etienne 05/09/2008 15:00

@ Chienlit : n'utilisez pas de termes dont vous ne connaissez pas le sens.En ce qui concerne le faschisme, je vous conseille l'exellent livre de Patrick Buisson 1940-1945 : années érotiques (http://www.evene.fr/livres/livre/patrick-buisson-1940-1945-annees-erotiques-34522.php) ou vous lirez (si seulement cela ne vous est pas trop difficile) que ceux que vous appelez ainsi marchaient souvent à la  voile et à la vapeur (comme on disait chez nous...).Quant à l'apartheid, et pourquoi pas la shoah aussi pendant que vous y êtes ! Je ne savais pas que la France mettait en prison les homos... Alors de grâce évitez les anathèmes et discutez plus profondément (sic) mais aussi sereinement.Bien à vous

Chienlit 05/09/2008 14:20

Oh les 2 pondus, vous insultez les beaufs! car effectivement plus débiles qu'eux tu meurs puisqu'on arrive au terme de l'Evolution! je ne vois pas moins "inférieurs" (un mot adoré des fachos n'est-ce pas?) :dMais ma main feu qu'elle ne brûle pas si j'affirme qu'en pourcentage vous ne trouverez JAMAIS autant de ces spécimens involutifs chez les homosexuels!Bien sûr que les homos peuvent aussi facilement faire des enfants si la loi n'y met aucun barrage discriminatoire comme  la PMA réservée aux femmes mariées (les autres elles puent?) ou l'adoption réservée dans les faits à la sainte icône du mariage hétéro. Malgré cela, l'homoparentalité existe et tant mieux, lle ne fera que se développer, rien si ce n'est un régime totalitaire, par définition barbare, ne pourra les en empêcher et vlan pour les tenants de l'apartheid!