Encourageons le bénévolat!

Publié le par Christian Vanneste

 

Nous avons déposé une proposition de loi, avec mon collègue de l’Eure, Franck GILARD, sur l’engagement bénévole et associatif afin de mieux reconnaître ces centaines de milliers d’individus qui constituent les forces vives de notre pays.

 

Il nous est apparu tout à fait normal que la représentation Nationale travaille à reconnaître juridiquement leur travail.


C’est pourquoi nous voulons créer une médaille du bénévolat récompensant les mérites de ces citoyens actifs, instituer un label associatif afin de clarifier les relations avec les pouvoirs publics et les citoyens et, enfin, mettre en place un système de « point retraite ».

 

Nous espérons ainsi pouvoir contribuer à la création d’un véritable statut du bénévole suivant en cela les récents travaux parlementaires relatifs à la vie associative.

 

J’attends vos commentaires….

 

Publié dans France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
je tenais à laisser ce petit commentaire car, à l'instar de bon nombre de ma famille que M. Vanneste connait, je partage ses opinions ou presque tous. Loin de moi de vouloir revenir sur les choses passées.
Bref, en qualité de responsable associatif je tiens à apporter ici mon soutien total quant à ce projet de loi sur le bénévolat associatif. Arrtons de juger la façon de faire, l'essentiel est dans l'idée même du projet. D'ailleurs, M. Vanneste, auriez-vous l'amabilité de me le transmettre ( cf: document envoyé aux associations de TG) par mail.
Répondre
C
Merci, cher Monsieur!
Je vais dire à mes collaborateurs de vous en envoyer une par mail dès demain matin.
Bonne soirée!
A
Pour connaitre un peu la procédure législative, je souscris à l'analyse faite plus haut disant qu'il aurait été plus utile d'agir par amendement en première lecture sur un projet de loi que de jouer à déposer une proposition qui ne sera probablement jamais examinée (6 ou 7 seulement l'ont été depuis le début de la législature il me semble). Et en seconde lecture ou en commission mixte paritaire, on sait bien que ne sont abordés que les sujets "sensibles" qui ont déjà été examinés en première lecture. Donc je ne comprends pas bien la logique de cette action. Au mieux c'est une stratégie législative bien complexe (et alors on aimerait bien comprendre), au pire un simple manque d'attention qui fait déposer une proposition de loi alors qu'un projet de loi existe déjà...
Répondre
C
Ancelin
Allez réfléchir avant d'émettre un commentaire tellement stupide qu'il vous déshonore et  ne mérite aucun commentaire.
Répondre
A
Est ce digne de rester depute quand on a ete condamne pour injures et diffamations publique. Je crois que vous etes a mettre dans le meme sac que freche.Je me marre quand je vous vois jouer les vierges effarouchees. J' espere que sarko va vous virer
Répondre
M
Je ne doute pas que la proposition de loi aille plus loi, mais je me demande pour quelles raisons vous choisissez d'en pondre une alors que précisément un texte est en cours d'étude sur le sujet et qu'il serait nettement plus efficace d'agir par voie d'amendements, sachant le peu de probabilité qu'une proposition de loi soit examinée un jour... Bref, en toute logique, si vous cherchez à faire avancer les choses et pas seulement à  vous faire mousser, c'est en amendant le texte existant qu'il convient d'agir.
Répondre