Arbitrage !

Publié le par CVanneste

        J’ai interpellé, par une question écrite publiée au JO, Jean-François LAMOUR, le Ministre des sports, sur la question du statut de l’arbitrage dans le football français.

 

        Je viens de recevoir sa réponse. Il annonce que les arbitres vont avoir un statut de travailleur indépendant et que leurs activités seront considérées comme des missions de service public.

 

        Voilà qui me paraît aller dans le bon sens, une reconnaissance du Gouvernement envers ces hommes qui sont, parfois, l’unique représentation de l’autorité…

http://questions.assemblee-nationale.fr/visualiser-questions.asp

 

 

Publié dans France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Laurent BOLLET 16/03/2006 13:14

Il est évident que l'arbitre exerce une mission de service public car il est délégataire de l'autorité du ministère de la J&S, de la FFF, des Ligues régionales et des districts.

Il représente à ce titre l'autorité même pour appliquer les....LOIS, fussent-elles du jeu. Tous les agréments correspondent à cette cohérente évolution.

Remettre en cause cela, est de surcroît de cautionner les lâches gressions dont sont victimes les arbitres, les juges sportifs. Car les agresseurs s'en prennent à qui? à quoi? À l'autorité simplement.
CQFD.
Merci aux élus qui œuvrent en ce sens. Ils sont nombreux et le résultat sera bientôt effectif.

Thibault Robert 25/01/2006 10:46

Je ne vois pas en quoi un arbitre exerce une mission de service public ? Continuons ainsi et pour 2007 on en fera des fonctionnaires.
Ce sont des sportifs, des cadres sportifs, ou autre chose que l'on voudra. Mais le service public ne recouvre pas toutes les activités. Il y a là le schéma de pensée d'une vision totale de l'Etat, ce qu'en d'autres mots on appelle le totalitarisme. Lequel n'est pas qu'un régime sanguinaire, mais surtout un régime déresponsabilisant où l'Etat, prend tout en charge, tout est service public.
Thibault Robert

ED 18/01/2006 18:23

L'incompétence des hommes politiques nous conduit inévitablement à de graves crises sociales et économiques.
On a besoin d'hommes politiques moins intelligents et moins cyniques mais plus efficaces.
Le Président Chirac n'a plus d'idée et ne comprend plus rien. Il doit démissionner après l'échec du Référendum et son incapacité à résoudre à crédit les crises.
Voir article : http://energiesdemocrates.over-blog.com/article-1031677.html

ED 16/01/2006 12:22

Le système est sclérosé. Chirac doit partir s'il lui reste un peu de dignité.